Dimanche 22 septembre 2019

Berès préempté

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 9 septembre 2010 - 106 mots

PARIS - Les musées nationaux français ont usé de leur droit de préemption à quatre reprises lors de la 6e vente du fonds de la librairie Pierre Berès par la maison Pierre Bergé & Associés les 17 et 18 décembre à Drouot.

Ces ventes ont totalisé 5,35 millions d’euros. Parmi les lots préemptés, un ensemble de documents divers, où figurent des publications d’Alfred Jarry, Jean Fautrier et Raymond Queneau, estimé 8 000-12 000 euros et cédé 112 623 euros. L’ouvrage phare de la vente est l’exemplaire d’auteur des Paradis artificiels. Opium et haschich de Charles Baudelaire, estimé 250 000-350 000 euros et adjugé 460 215 euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°272 du 4 janvier 2008, avec le titre suivant : Berès préempté

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque