Belles enchères au grand air

6 millions de francs pour la vente garden-party de Cheverny

Par Éric Tariant · Le Journal des Arts

Le 5 juin 1998

La dixième édition de la vente de Cheverny, organisée par Me Rouillac, a réalisé, le dimanche 24 mai, un produit total de 6 millions de francs, avec 85 % des lots vendus.

CHEVERNY - Cheverny, son château, œuvre de l’architecte Boyer de Blois, posé au milieu d’immenses pelouses. Cheverny, haut lieu de la vénerie. L’Orangerie du château accueillait cette année encore représentants de la jet set et amateurs d’objets d’art français, belges, italiens, suisses, et riches Américains. La vacation proposait quelques pièces insolites, comme ce monumental poêle en carrés de faïence commandé par le maréchal de Saxe pour chauffer ses appartements du domaine de Chambord. Véritable monument, haut de 5,20 m, long de 1,82 m et arborant les armes du maréchal, il a été acheté 400 000 francs par le château de Chambord.

Parmi les tableaux anciens, Buffet d’huîtres, coquillages et écrevisses, une nature morte de Claude-Joseph Fraichot (1732-1803) provenant du château de La Noue, en Berry, a été adjugé 245 000 francs à un Italien. Cette œuvre est caractéristique des natures mortes exécutées par le peintre de Besançon : de modestes objets, faïences et vaisselle, sont disposés sur une table robuste et donnent à la composition un charme poétique. Une Madeleine en prière de Jacques Létin (1597-1661), admirable par l’éclairage “caravagesque” et l’attitude élégante et langoureuse du personnage, a été enlevée à 200 000 francs. La vente comprenait aussi du mobilier Louis XV, dont un bureau plat marqueté de cubes de bois fruitiers, orné de bronzes ciselés, qui a été adjugé 155 000 francs. Une écuelle couverte et son présentoir en argent doré agrémentés de motifs de légumes, réalisés par le maître orfèvre Antoine Bailly, ont été acquis par un Français à 260 000 francs. Mais la vacation a surtout été marquée par le dynamisme des acheteurs étrangers, qui ont emporté plus de 60 % des lots.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°62 du 5 juin 1998, avec le titre suivant : Belles enchères au grand air

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque