Dimanche 18 février 2018

Beauvau en fête

Inauguration des galeries Dandois et Perrin

Par Éric Tariant · Le Journal des Arts

Le 3 juillet 2008

La proximité de Sotheby’s et de Christie’s ainsi que la présence d’une riche clientèle internationale dans les hôtels du VIIIe arrondissement de Paris amènent les antiquaires à se disputer les derniers locaux disponibles du faubourg Saint-Honoré. Ariane Dandois, qui a acquis il y a dix huit mois un nouvel espace place Beauvau, inaugurera celui-ci le 28 septembre, en même temps que Jacques Perrin qui, du 28 septembre au 2 octobre, présentera sa galerie entièrement restructurée. Jean-Marie Rossi – autre nouveau venu et voisin d’Ariane Dandois – n’ayant pas achevé ses travaux, il a dû reporter l’inauguration de quelques semaines.

PARIS - Il aura fallu dix-huit mois de travaux pour donner vie à la nouvelle galerie d’Ariane Dandois, située à l’angle de la place Beauvau et de la rue des Saussaies. Dix-huit mois pour restructurer entièrement l’espace, déplacer des murs, ouvrir de grandes baies vitrées, enlever des tonnes de gravats et aménager un lieu chic à la décoration minimaliste, aux murs gris pâle parsemés de particules argentées et dorées. Les visiteurs découvriront au rez-de-chaussée un espace clair largement ouvert sur la place, au sol recouvert d’un marbre gris présentant des veinures grises et blanches. On accède à l’étage, recouvert de bois de Bété, par un escalier en marbre de Carrare le long duquel court une rampe en acier. La galeriste disposera au total de près de 600 m2 d’exposition, divisés en dix salles réparties sur trois niveaux. Elle y présentera ses collections de meubles et objets d’art décoratifs européens et d’Extrême-Orient, des cabinets italiens, des paravents japonais, des lustres russes. Elle conservera sa galerie de la Rive gauche, Le Loft, ouverte uniquement sur rendez-vous, et organisera place Beauvau deux expositions par an. La première, qui débutera le 28 octobre, sera consacrée à des meubles italiens peints des XVIIIe et XIXe siècles. En attendant, Ariane Dandois a lancé 4 500 invitations pour la soirée inaugurale du 28 septembre.

Cabinets d’amateurs
Jacques Perrin, de son côté, a envoyé quelque 5 000 bristols. L’inauguration de sa galerie, agrandie et entièrement restructurée, devrait s’étaler sur cinq jours, du 28 septembre au 2 octobre. L’antiquaire disposera désormais d’une surface agrandie divisée en sept pièces d’exposition – quatre au rez-de-chaussée et trois à l’étage inférieur –, conçues comme autant de cabinets d’amateurs recouverts de boiseries et de tissus précieux. Chaque pièce aura son caractère et sa décoration propres, créant un rythme au sein de la galerie, comme dans un appartement.

“Nous avons voulu créer un décor XVIIIe afin de mettre en valeur les meubles et objets exposés”, explique Jacques Perrin qui, pour l’inauguration, montrera ses nouvelles acquisitions dans une exposition intitulée "Les arts décoratifs du XVIIIe siècle" : ainsi, une petite table en bois de rose et marqueterie de bois de bout, estampillée B.V.R.B. voisinera avec un petit bureau de Dester et une commode en laque de Chine de Dufour. Aucune autre exposition n’est prévue par la suite, l’antiquaire continuant de présenter ses collections dans sa galerie et à l’occasion des salons auxquels il participe, à Paris, Maastricht, New York, Londres et Monte-Carlo.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°89 du 24 septembre 1999, avec le titre suivant : Beauvau en fête

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque