Dimanche 25 février 2018

Chicago

Bataille de foires

Le Journal des Arts

Le 30 juin 2010

Trois foires, toutes déficitaires, ont eu lieu en mai à Chicago. Les organisateurs espèrent éviter la confusion de l’an dernier, en organisant seulement deux foires en mai, la Foire Internationale d’Art Contemporain ayant lieu, elle, en septembre.

CHICAGO - Seule la Foire de New Pier Show, créée l’an dernier par Thomas P. Blackman dans un bâtiment provisoire sur les quais aura lieu aux dates habituelles du 4 au 9 mai. La Chicago International Art Exposition, organisée par John Wilson, se tiendra à la mi-mai (du 12 au 16 mai), sur le Navy Pier, qui vient d’être restauré.

L’Art International Chicago, organisée par David Lester, est prévue pour la seconde semaine de septembre, sur le Navy Pier, mais aucun contrat n’a encore été signé. "Faire coïncider plusieurs foires a été un échec, et beaucoup de marchands ont affirmé qu’ils ne voulaient plus exposer alors que, deux années de suite, ils n’avaient pas gagné d’argent", constate David Lester. Il dirige l’International Fine Arts Expositions qui organise des salons à Miami, Hong Kong, New York et Chicago. "Il est logique qu’en mai une foire soit organisée à New York où ont lieu les ventes aux enchères." Il a par conséquent mis sur pied l’Art New York International (du 27 avril au 1er mai) sur les Piers (Quais) 90 et 92 du West Side de Manhattan. David Lester a refusé de communiquer la liste des exposants, mais il compte attirer une soixantaine de galeries avec des stands de tailles diverses.

Pour nombre de marchands, cependant, Chicago offre la possibilité de rencontrer un vaste public. La foire organisée par Thomas P. Blackman semble avoir le plus d’atout pour cela. La ville lui a attribué les 14 000 mètres carrés du Navy Pier Festival Hall pour les expositions de mai 1995 à mai 1999. Il a l’appui de l’Association des Marchands d’Art de Chicago; et le Museum of Contemporary Art l’aidera à organiser sa soirée inaugurale de bienfaisance. "Une fois que nous serons au Navy Pier, si tout se passe comme prévu, nous serons pour le public l’une des meilleures foires mondiales", dit Thomas P. Blackman, qui pense être bénéficiaire d’ici à 1995. Il attend 130 marchands pour 1994, au lieu des 85 présents l’an passé lors de l’inauguration. Chaque exposant louera son stand sur la base de 3 200 dollars (19 000 francs) pour 10 m2.

La Galerie Piltzer
Le plus grand exposant est une galerie parisienne. La Galerie Piltzer, avec un stand de 90 m2, viennent ensuite Marlborough et Lisson avec des surfaces d’exposition de 80 m2 chacun, Thaddeus Ropac de Salzbourg avec 60 m2 et Berggruen avec 50 m2.

Le comité de sélection du New Pier Show compte parmi ses membres Carolyn Alexander (New York), Rhona Hoffman (Chicago), Ghislaine Hussenot (Paris), Bernard Jacobson (Londres), Daniel Varenne (Genève) et Donald Young (Seattle).

Le Lakeside Group de John Wilson, qui remporta un vif succès pendant dix ans avant d’être délogé du Navy Pier, attend une soixantaine de galeries en provenance d’une douzaine de pays, dont la liste n’a pas été communiquée. Un stand de 10 m2 coûtera 3 200 dollars (19 000 francs) et tout module supplémentaire 3 000 dollars (18 000 francs). Selon un porte-parole, six emplacements auraient été pris par la Kunsthaus Schaller de Stuttgart et six autres par la Galerie Pallas de Prague.

La soirée inaugurale sera donnée au profit du programme de recherches sur le SIDA mené par la Ville de Chicago.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°1 du 1 mars 1994, avec le titre suivant : Bataille de foires

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque