Vendredi 23 février 2018

Badnea : portes ouvertes sur les arts primitifs

Le Journal des Arts

Le 5 décembre 2008

La capitale belge va vivre à l’heure des arts primitifs du 9 au 13 juin. Autour du Sablon, 35 marchands installés à Bruxelles, en Flandres, mais aussi neuf étrangers invités à partager certains espaces avec leurs confrères, ouvriront leurs portes pour la septième fois.

BRUXELLES - Barambo, Basongo-Meno, Bembe... Badnea. Le dernier terme, curieusement proche d’une appellation ethnique, n’est autre que l’abrégé de l’association de marchands belges (Belgian Association of Dealers in Non European Art) officiellement créée en avril 1997, alors qu’elle existait informellement depuis six ans, et maître d’œuvre de l’événement. Son objectif est de promouvoir les arts africains, américains et océaniens sur le plan commercial, mais également dans une perspective intellectuelle et patrimoniale grâce à des échanges avec des universitaires.

En 1996, plusieurs galeries étrangères, notamment américaines, se sont jointes à cette réunion, qui se veut non pas un salon spécialisé, mais un rassemblement autour des marchands, dans leurs galeries. La démarche est intéressante, pousser les amateurs à revenir vers les galeries semble salutaire. Cette année, l’éventail des invités s’élargit à la France, grâce à Christine Valuet. L’Allemagne sera représentée par Francine Maurer. L’Angleterre enverra deux marchands réputés, à savoir Kevin Conru et Jonathan Hope. Quant aux galeries américaines, à l’exception d’Andres Moraga, les autres sont des habitués. Il s’agit de Steven Alpert, de Joël Cooner, de la Lewis Wara Gallery et de Jim Willis. Parmi les Belges les plus représentatifs de la vitalité du marché, on comptera Lin et Émile Deletaille, Pierre Loze, Bernard de Grunne, les Grusenmeyer, Lavuun Quackelbeen, Patrick Mestdag, Michel Koenig, les Jernader, Pierre Dartevelle et Georgia Chrischilles.

BADNEA 98. PORTES OUVERTES SUR LES ARTS NON EUROPÉENS, du 9 au 13 juin. Vernissage public le 9, de 13h à 21h. Les autres jours, les galeries sont ouvertes de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h30. Le week-end, les soirées sont prolongées jusqu’à 21 h. Renseignements 32 2 514 02 09.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°62 du 5 juin 1998, avec le titre suivant : Badnea : portes ouvertes sur les arts primitifs

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque