Jeudi 12 décembre 2019

Assiettes françaises

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 3 mars 2009 - 132 mots

Le 20 février à Drouot, la SVV Chayette et Cheval dirigeait une importante vente de céramiques provenant de deux grandes collections.

PARIS - Le lot le plus attendu, une rarissime statuette en porcelaine tendre de Chantilly, à décor polychrome « au naturel », représentant un coq dans le style japonais Arita (vers 1735), estimée 120 000 à 150 000 euros, n’a pas trouvé preneur. Mais le reste de la vacation a été une réussite avec 87,5 % de lots vendus et 662 500 euros de produit de ventes, contre une estimation de 400 000 euros. La plus belle enchère revient à un ensemble de vingt-six assiettes des célèbres Services Historiques de Sèvres, datant de l’Époque Louis Philippe, vendues avec une faculté de réunion pour 310 000 euros, plus de deux fois l’estimation.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°298 du 6 mars 2009, avec le titre suivant : Assiettes françaises

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque