Artprice : entrée réussie

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 4 février 2000

L’introduction en bourse, dans la deuxième quinzième de janvier, d’artprice.com, banque de données spécialisée dans les résultats de ventes d’œuvres d’art aux enchères sur l’Internet, a rencontré un succès considérable auprès des investisseurs : 32,6 millions d’actions ont été demandées, lors de l’offre publique de vente, pour 1 150 000 titres proposés, dont 345 000 en direction du grand public. Un peu moins de 150 millions de francs ont été levés.

PARIS - Artprice.com, première banque de données française de cotations d’œuvres d’art aux enchères sur l’Internet, vient de faire une entrée remarquable en bourse, à Paris. Préparée de longue date et de façon très professionnelle, l’introduction d’Artprice sur le nouveau marché a été l’une des plus réussies de ces derniers mois : 32,6 millions d’actions ont été demandées, pour une offre de 1 150 000 titres. En conséquence, 5 % seulement des demandes de titres (inférieures à 100 actions) ont pu être servies.

Le jour de l’introduction, le vendredi 21 janvier, 98 000 souscripteurs s’étaient portés sur l’action. Pour faire face au nouvel afflux de demandes, le lundi 24, les autorités boursières ont décidé, afin de réussir la cotation, d’élargir la marge de fluctuation autorisée au cours d’une journée (20 % maximum) à 50 %. Mais faute d’avoir pu trouver une contrepartie à la vague de demandes, elles ont dû une nouvelle fois élargir de 50 % l’écart autorisé, propulsant le cours théorique d’Artprice à 53 euros (347 francs) le 27 janvier, contre un prix d’offre de 19,06 euros (125 francs) le 21 janvier. La société aurait levé un peu moins de 150 millions de francs.

Créée il y a trois ans par Thierry Ehrmann, artprice.com – dont le développement est soutenu par la société Europ@web, appartenant au groupe Bernard Arnault, qui a pris 20 % de participation en octobre 1999 – a réalisé en 1999 un chiffre d’affaires de 5 millions de francs. Celui-ci devrait être multiplié par six et “atteindre 34 millions de francs en fin d’année... et plus de 100 millions de francs en 2001”, selon les prévisions de son président. Les effectifs, approchant les 40 personnes, devraient fortement progresser dans les mois à venir. Parti de l’idée que le marché de l’art est mondial, Thierry Ehrmann, qui dirige Server, un groupe de quinze banques de données judiciaires, économiques, etc., a procédé méthodiquement, par étapes. Dans un premier temps, il a racheté en 1997 l’Adec/Artprice annual, un annuaire de cotes diffusé dans 84 pays, et, l’année suivante, le leader américain Falk’Art Price, ce qui lui a permis de prendre une part de marché prépondérante dans le domaine des annuaires de cotes. Partant de cette base, il a créé la première banque de données françaises de cotes sur l’Internet, et mis tout en œuvre pour lui permettre de prendre le leadership sur ses concurrents nord-américains (lire le JdA n° 95, 17 décembre). Il dispose pour cela d’atouts considérables : un vaste fonds documentaire, douze ans de résultats, 2,5 millions d’œuvres d’art cataloguées depuis 1962, 170 000 artistes, du Xe siècle à nos jours. Artprice collecte les catalogues de vente et les résultats d’adjudication de 2 200 maisons de vente et commissaires-priseurs de quarante pays. La société compte parmi ses clients payants des professionnels, mais aussi des amateurs d’art, chaque année plus nombreux. Artprice traite déjà neuf disciplines artistiques  – peinture, dessin, estampe, sculpture, photographie, miniature, tapisserie, affiche, céramique – et s’est lancée récemment dans les ventes de vins.

“Nos projets de développement devraient se traduire par le rachat de catalogues raisonnés, de fonds éditoriaux et de catalogues de cotes à caractère nationaux”, indique Thierry Ehrmann. Il créera au prochain semestre une banque de données recensant les œuvres d’artistes qui ne passent pas en ventes publiques, de manière à rendre plus transparentes les transactions intervenant hors de ce circuit. Pour ce faire, Artprice.com a déjà racheté un fonds d’artistes contemporains américains vivants.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°98 du 4 février 2000, avec le titre suivant : Artprice : entrée réussie

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque