Vendredi 4 décembre 2020

MÉTHODOLOGIE

« Artfacts.net » : la plus grande base d’expositions au monde

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 15 février 2018 - 334 mots

Avec près de 800 000 expositions enregistrées depuis 1863 dans sa base, Artfacts.net fournit des données pertinentes pour les classements Artindex.

Les données sur lesquelles Le Journal des Arts s’appuie pour ses classements Artindex sont fournies par la société allemande Artfacts.net. Créée en 2001, la société dirigée par son fondateur Marek Claassen administre la plus grande base de données au monde répertoriant artistes (plus de 600 000), lieux d’exposition (près de 30 000) et expositions (près de 800 000). L’entreprise s’est donné pour mission d’enregistrer toutes les expositions et les artistes exposés depuis le Salon des Refusés en 1863. Elle collecte ces informations par elle-même ou à partir d’indications fournies par les galeristes ou les artistes, informations vérifiées. Il est fort probable que des expositions manquent dans le parcours d’un artiste, mais dans l’ensemble les données sont très représentatives. Ainsi, Artfacts.net comptabilise en 2017 889 expositions pour Daniel Buren ou 105 pour Gérard Garouste. Par sa taille, cette gigantesque base d’informations permet des analyses pertinentes, par exemple : avec quels autres artistes un artiste donné est-il le plus souvent exposé ? Une grande partie de ces informations sont en accès libre. Artfacts.net prépare une nouvelle version de son site, disponible dans quelques semaines. Celle-ci offrira une interface plus dépouillée, plus intuitive et rapide. Les classements Artindex sont établis à partir de points calculés par l’algorithme d’Art facts.net. Cet algorithme prend en compte le nombre d’expositions, les lieux d’exposition (musées, galeries, biennales, foires) et les artistes avec lesquels l’artiste est le plus souvent exposé. Artindex est donc un classement fondé sur la réputation, qui ne prend absolument pas en compte les éventuels résultats de ventes aux enchères, ni les ventes des galeries. Le nombre d’expositions indiqué correspond au calcul effectué depuis le début de carrière. Un artiste qui gagne 5 places est indiqué «+5», et «-5 » s’il en perd . Les artistes ex aecquo sont mentionnés au même rang. Ceux décédés en 2017 figurent dans les classements (mais n’y seront plus l’an prochain).
 

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°495 du 16 février 2018, avec le titre suivant : « Artfacts.net » : la plus grande base d’expositions au monde

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque