Samedi 22 février 2020

Artcurial met un pied à Hongkong

Par Marie Potard · Le Journal des Arts

Le 16 septembre 2015 - 231 mots

HONGKONG - Les 5 et 6 octobre, Artcurial programme sa première vente à Hongkong, grâce à la collaboration de la maison de ventes anglaise Spink, qui dispose d’une antenne dans la ville chinoise et met pour l’occasion à la disposition de l’opérateur français sa salle des ventes et son équipe parlant chinois.

Ainsi, si les objets de la vente ont été recherchés par Artcurial en Europe, c’est à Spink que revient le traitement de sa partie administrative. Depuis quelque temps, Artcurial veut s’élargir à international ; après avoir ouvert des bureaux en Europe (Bruxelles, Milan, Vienne, Monaco et bientôt Munich), elle souhaitait investir New York ou Hongkong. « Nous avons choisi Hongkong car la part de notre clientèle asiatique double chaque année. Il est plus opportun d’aller sur place pour mieux la connaître et rencontrer de nouveaux clients ; à l’inverse, la clientèle américaine se gère facilement à distance », explique Isabelle Bresset, directrice associée. Cette vente « à la française », constituée de 120 lots (estimée 8 à 12 millions d’euros hors frais), généraliste, offre un aperçu des différentes spécialités d’Artcurial, parmi lesquelles la BD, avec une planche de Hergé issue de l’album du Lotus bleu (estimation 1 à 1,50 M€).

Qu’en est-il de l’avenir d’Artcurial en Asie ? « Si la vente est un succès, pourquoi ne pas y envisager un bureau de représentation ? », confie Isabelle Bresset.

« From Paris to Hongkong », Artcurial en collaboration avec Spink, les 5-6 octobre, www.artcurial.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°441 du 18 septembre 2015, avec le titre suivant : Artcurial met un pied à Hongkong

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque