Mercredi 21 novembre 2018

The Art Show, à la recherche d’une caution institutionnelle ?

Par Marie Maertens · L'ŒIL

Le 1 février 2003 - 416 mots

Pour fêter dignement le quinzième anniversaire de la foire organisée par l’Adaa (l’association des marchands d’art américains), les galeries présentent cette année « des chefs-d’œuvre de qualité muséale », selon les dires du directeur O. Kelley Anderson. Et il est vrai que les organisateurs semblent avoir cherché à tout prix, au sein de leur communication, des liens entre les artistes exposés et les éventuelles rétrospectives dont ils ont récemment fait l’objet. Pourtant, les œuvres se justifient amplement par elles-mêmes.
Ainsi, remarquons deux one-man shows de taille : Fontana dont les peintures des années 1950-1960 sont présentées chez Sperone Westwater et un ensemble de céramiques des années 1940-1950 chez CRG Gallery, ou Hans Hofmann dont les peintures et dessins de 1932 à 1942 se font admirer chez Ameringer & Yohe.
Le galeriste Matthew Marks a quant à lui choisi la période d’après-guerre avec des œuvres de Lucian Freud, Roni Horn, Cy Twombly et Brice Marden. David Zwirner propose des peintures abstraites de Gerhard Richter dont Abstraktes Bild de 1984 qui était exposé à la récente rétrospective de l’artiste au MoMA. Robert Indiana propose son Ginkgo de l’année 2000 chez Paul Kasmin et le gourmand Vik Muniz réitère ses expériences culinaires. The Reader et After Fragonard de 2002 sont ainsi entièrement conçus avec du sirop de chocolat, chez Brent Sikkema. Parallèlement, l’artiste fait l’objet d’une rétrospective à l’Indianapolis Museum of Art. Bien d’autres encore sont disséminés parmi ces quatre-vingts galeries exclusivement locales : La Révolte des contraires de 1944 de Matta chez Charles Cowles, le Louisenberg #4 de 1953-1954, œuvre de Tony Smith achevée lorsque l’artiste résidait en Allemagne et maintenant visible chez Mitchell-Innes & Nash, le George de 1977 signé Joan Mitchell chez Robert Miller, ou encore les topless de Bo Bartlett dont Fog Girl, de 2002, à découvrir chez PPOW. Cet artiste bénéficiera par ailleurs d’une série d’expositions dans différents musées du pays en 2003.
Parmi les œuvres sur papier, un Portrait de jeune fille de Klimt des années 1888-1889 est présenté à la Galerie St. Etienne, en compagnie d’œuvres d’Egon Schiele. Ou plus contemporain, des dessins de Roy Lichtenstein apparentés à sa série de peintures des années 1960 Men at War, chez C&M Arts. Enfin, il faudra s’arrêter devant les sculptures de Calder parmi lesquelles Blue Waves a Feather de 1948 ou encore l’hyperréaliste Cowboy with Hay de Duane Hanson, 1984-1989, proposés par la galerie O’Hara.
La promesse d’excellence semble tenue.

NEW YORK, The Art Show Seventh Regiment Armory, tél. 212 715 1551, 20-24 février.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°544 du 1 février 2003, avec le titre suivant : The Art Show, à la recherche d’une caution institutionnelle ?

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque