Mercredi 21 février 2018

Art Paris veut jouer sa partition

Un nouveau salon d’art contemporain

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 15 juillet 2008

Le Carrousel du Louvre accueillera, du 17 au 20 septembre – à la même époque que la Fiac –, une nouvelle foire d’art contemporain, « Art Paris ». Alain Lamaignère, son directeur artistique, espère réunir une soixantaine de galeries pour cette manifestation qui se veut « différente ».

PARIS - Alors que certains se plaignent que la Fiac n’attire pas assez de grandes galeries internationales, “Art Paris” entend au contraire “se démarquer d’une seule vision mondialiste du marché de l’art”. Sans présumer de la tenue de l’ensemble – la sélection des participants n’est pas encore arrêtée –, il semble que cette foire souhaite soutenir un marché plus traditionnel. Le sous-titre, “art moderne et création contemporaine”, se démarque ainsi du label “art contemporain”, celui des grandes expositions internationales. Cette volonté s’accompagne d’un discours dénonçant “le sentiment d’exclusion des collectionneurs et d’inaccessibilité des œuvres” que l’on rencontre, selon Alain Lamaignère, dans les grandes foires d’art contemporain. Ce dernier, ancien galeriste, qui a déjà lancé le salon Découvertes et organise actuellement “St’art” à Strasbourg, estime qu’“Art Paris” sera complémentaire et non concurrente de la Fiac.

Il espère réunir une soixantaine de galeries d’art moderne et contemporain, dont une vingtaine issues des trois quartiers parisiens que sont Saint-Germain, Le Marais-Bastille et la Rive droite-Matignon, ainsi qu’une trentaine d’exposants étrangers. Tous les ans, une grande métropole devrait y être invitée. Les stands, d’une superficie de 50 m2, sont proposés à un prix forfaitaire de 70 000 francs hors taxes. Dix modules, entre 27 et 40 m2, seront également disponibles. La manifestation est organisée par la société Art Paris, filiale de France Conventions qui gère déjà le Salon de l’architecture et celui du mariage. Se dispensant d’un comité de sélection, elle devrait être soutenue par le “Cercle Art Paris” regroupant une cinquantaine de décideurs.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°83 du 14 mai 1999, avec le titre suivant : Art Paris veut jouer sa partition

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque