Art nouveau et Jugendstil

Première vente conjointe de l’IA

Le Journal des Arts

Le 5 octobre 2009

La première vente conjointe de l’International Association of Auctionneers organisée par Bonhams, l’étude Tajan et le Dorotheum s’est déroulée le 4 juin. Le palais du Dorotheum à Vienne servait de cadre sélect à cette dispersion consacrée à l’Art nouveau. De nombreux enchérisseurs cosmopolites y ont participé, dans la salle comme au téléphone, et les résultats sont à la hauteur des estimations.

VIENNE. Une des plus belles enchères de la vacation a été enregistrée par une superbe pendule de table à cadran doré de Josef Hoffmann, adjugée 450 000 schillings (216 000 francs). Une autre pendule en céramique de Gold­scheider & Rose, représentant Sarah Bernardt dans le rôle de Theo­dora, a été enlevée 140 000 schillings (67 200 francs), le double de l’estimation, tout comme la lampe très typée de Gustav Gur­schner, Sirène et Nautile, une épreuve en bronze à patine brune de 1899, 180 000 schillings (86 400 francs). Des prix plus modérés ont été signalés pour une lampe en cuivre martelé de Karl Otto Czeschka dans le goût viennois, adjugée 180 000 schillings (86 400 francs), et La Danseuse de Palmyre de Deme­tre Chiparus, une épreuve en bronze et ivoire, 180 000 schillings (86 400 francs). Les enchères étaient proches de l’estimation basse pour le dessin pourtant gracieux d’Egon Schiele, Jeune fille nue, adjugé 800 000 schillings (384 000 francs), et pour une Étude de femme de dos par Gustav Klimt, au crayon gras et pastel sur papier gris, 200 000 schillings (96 000 francs). Du côté des meubles, un fauteuil en hêtre d’Otto Wagner a atteint 250 000 schillings (120 000 francs), et un meuble de Bugatti de 1897, en bois noir gainé de parchemin, 120 000 schillings (57 600 francs). Un collier original en or jaune de René Lalique a reçu l’adjudication 450 000 schillings (216 000 francs). Trois vases de Gallé à motifs d’ours polaires, d’éléphants et de mouettes sont restés invendus, tandis qu’un vase à pied à décor d’iris, de tirage industriel, a été adjugé 400 000 schillings (192 000 francs), sur une estimation plus élevée de 500-600 000 schillings.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°40 du 13 juin 1997, avec le titre suivant : Art nouveau et Jugendstil

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque