Vendredi 20 septembre 2019

Art contemporain : le trio de tête moins confiant

Par Marie Potard · Le Journal des Arts

Le 22 mai 2014 - 105 mots

PARIS - Une dizaine de millions d’euros en moins sont attendus par rapport à juin 2013 alors que les sessions new yorkaises de mai viennent de battre tous les records.

Artcurial propose une œuvre de Nicolas de Staël, lumineuse, Plage (paysage), de 1952, estimée 1 à 1,5 million d’euros, tandis que Sotheby’s, mise sur Composition 1950, du même artiste, plus sombre mais surtout monumentale (200 x 400 cm), estimée 2,5 à 3,5 millions d’euros, inédite sur le marché. Quant à Christie’s, si elle vend également des œuvres de Staël, elle met en avant un tableau de Kazuo Shiraga, Yagenko (est. 1 à 1,5 million d’euros).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°414 du 23 mai 2014, avec le titre suivant : Art contemporain : le trio de tête moins confiant

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque