Dimanche 16 décembre 2018

Art Brussels s’agrandirait

Le Journal des Arts

Le 14 mai 1999 - 209 mots

Après avoir accueilli 112 galeries pour sa 17e édition, du 23 au 27 avril, contre 92 en 1998, Art Brussels envisage de s’agrandir.

BRUXELLES. La plus importante manifestation d’art contemporain de Belgique pourrait s’installer dans un lieu plus vaste sur le plateau du Heysel, le Palais 7, qui date des années cinquante, où une quinzaine de stands supplémentaires pourraient être installés tout en élargissant les allées. Albert Baronian, président du comité d’organisation d’Art Brussels, se félicite d’avoir enregistré 5 000 entrées supplémentaires, mais les étrangers auraient été moins nombreux. Si les Hollandais ont afflué, les Français étaient rares, comme les Allemands ou les Américains. “La tendance est en faveur des modernes ; Raoul Ubac et Henri Michaux ont été très bien vendus chez Tessa Herold. Le public vient à la rencontre de l’art de notre siècle et l’appréhende d’abord par les classiques”, commente-t-il. Dans l’ensemble, les exposants belges ont obtenu les résultats commerciaux espérés. Du côté des Français, Chantal Crousel se félicitait “d’une organisation parfaite”, mais se demandait si la manifestation n’aurait pas dû rester une biennale. Pour Elisabeth Krief, les contacts ont été très bons et les affaires convenables, “mais ce fut plus dur que l’an dernier, car 1998 a été, à plus d’un titre, un crû exceptionnel”.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°83 du 14 mai 1999, avec le titre suivant : Art Brussels s’agrandirait

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque