Mercredi 12 décembre 2018

Focus

Aristide Maillol

« Nymphe aux fleurs » - Vente le 19 mars à Drouot - SVV Piasa

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 2 mars 2010 - 331 mots

Le 19 mars, l’un des clous de la succession Daniel Carasso (1905-2009), fils du fondateur de Danone, sera cette sculpture d’Aristide Maillol (1861-1944) intitulée Nymphe aux fleurs.

En 1930, le sculpteur se lance dans la conception des Trois nymphes, groupe monumental achevé en 1937. Ce groupe, qui se veut un hymne à la jeunesse, se trouve aujourd’hui dans le jardin des Tuileries à Paris. L’artiste l’a réalisé d’après modèles : Lucile pour la figure centrale et Marie, la bonne de Maillol, pour les deux autres dont la Nymphe aux fleurs. Le sculpteur travaille plusieurs états et crée plusieurs torses pour chaque état. L’œuvre définitive se compose de deux états, avec et sans socle.

Dans un certificat daté du 11 mai 1994, Dina Vierny, fondatrice du Musée Maillol à Paris, précise : « La Nymphe aux fleurs 1931, étude préparatoire pour le groupe Trois nymphes 1937, a été coulée en bronze avant la guerre chez le fondeur Alexis Rudier à Paris. Les six bronzes numérotés de l’édition ont été destinés à la vente. Les quatre épreuves d’artiste de cette édition ont appartenu aux membres de la famille et aux proches d’Aristide Maillol. Le présent exemplaire a été ciselé par l’artiste. » Un autre exemplaire de cette sculpture a été vendu le 6 novembre 2002 à New York chez Christie’s pour 537 500 dollars (537 300 euros).

Deux versions préparatoires sans bras, dont une acéphale, ont été adjugées respectivement 669 500 (pour celle sans tête) et 545 100 dollars (731 300 et 476 900 euros), en mai 2002 et mai 2003 chez Sotheby’s et Christie’s à New York. Parce que cette épreuve d’artiste de la Nymphe aux fleurs est certifiée être une fonte ancienne réalisée du vivant de l’artiste et sous son contrôle, son estimation haute de 350 000 euros devrait être largement dépassée.

ARISTIDE MAILLOL

Expert : Thierry Picard

Titre : Nymphe aux fleurs, 1931, fonte avant 1939, bronze à patine verte, 157 cm

Provenance : collection Daniel Carasso

Estimation : 250 000 à 350 000 euros

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°320 du 5 mars 2010, avec le titre suivant : Aristide Maillol

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque