Samedi 15 décembre 2018

Ambigu politique

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 mars 2010 - 88 mots

PARIS - Du traitement de l’image à travers l’ambiguïté du regard et de la perception, Mona Hatoum a fait une sorte de marque de fabrique efficace, entre attraction, séduction et répulsion.

Tout particulièrement lorsqu’elle s’attache à évoquer, sans emphase, l’impasse politique moyen-orientale et son cortège d’horreurs et d’injustices.
La galerie Chantal Crousel, à Paris, lui consacre une nouvelle exposition où les œuvres, à première vue précieuses, révèlent progressivement un contenu explosif, glacial et perturbant.

10, rue Charlot, 75003 Paris, tél. 01 42 77 38 87. Jusqu’au 24 avril.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°321 du 19 mars 2010, avec le titre suivant : Ambigu politique

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque