Vendredi 20 septembre 2019

Abstraction accidentelle

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 13 septembre 2010 - 99 mots

PARIS - À la galerie Aline Vidal, à Paris, le Berlinois Jens Wolf expose ses plaques de contreplaqué sur lesquelles se déploient des formes géométriques.

Parfaitement dessinés et délimités, bandes, lignes de fuite ou cercles sont confrontés au caractère naturel du support dont les irrégularités entrent dans la composition des œuvres. Au hasard des accidents ou des changements de texture, la maîtrise du peintre intègre la dynamique de l’imprévu. Loin d’être masquée, elle contribue à rendre ses tableaux très attachants, car vivants.

Galerie Aline Vidal, 70, rue Bonaparte, 75006 Paris, tél. 01 43 26 08 68. Jusqu’au 19 avril.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°276 du 29 février 2008, avec le titre suivant : Abstraction accidentelle

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque