Design

Abraham & Rol, rare rétrospective

Par Marie Potard · Le Journal des Arts

Le 14 mars 2017 - 541 mots

La galerie Pascal Cuisinier a rassemblé plus d’une trentaine de créations du couple de designers Janine Abraham et Dirk Jan Rol. Un tour de force.

PARIS - Après pas moins de dix monographies consacrées aux premiers designers français depuis 2006 – comme Pierre Paulin ou Michel Mortier –, Pascal Cuisinier montre aujourd’hui le travail de Janine Abraham et Dirk Jan Rol (tous deux nés en 1929). « Pour chaque designer, une exposition est prévue. J’avais envisagé celle-ci il y a quelque temps et lorsque j’ai appris que [le galeriste, historien et critique d’art] Patrick Favardin préparait un livre, je me suis calé. » En effet, la parution aux Editions Norma de l’ouvrage sur les deux designers est imminente. À la suite du décès de l’auteur survenu en novembre dernier, c’est Pascal Cuisinier qui en a poursuivi la rédaction des notices.

Cette exposition inédite « a nécessité huit ans de collecte et deux à trois ans de préparation. Il fallait classer les archives, identifier les modèles, les retrouver… », rapporte le galeriste. Aussi, les pièces exposées étant pour la plupart des pièces uniques, des prototypes ou issues de microéditions (60 à 70 % d’entre elles n’ont pas été éditées), l’expérience « ne se reproduira sans doute jamais tant il a été difficile de tout réunir. Comme ce sont des pièces uniques, elles repartiront chez les collectionneurs qui les ont prêtées ou dans la famille ».

Des architectes d’intérieur avant tout
Janine Abraham et Dirk Jan Rol se sont rencontrés à Paris en 1955 dans l’agence du décorateur Jacques Dumond ; elle est diplômée de l’École Camondo, lui de l’École nationale supérieure des arts décoratifs. En 1956, ils décident de s’associer. « Ils ont été avant tout des architectes d’intérieur. Leurs pièces se caractérisent par une évidence de la forme et une fonctionnalité de la pièce avec une utilisation sincère des matériaux : du béton brut, du bois naturel, de l’acier, du rotin… sans peinture », explique le spécialiste.

Se concentrant sur les années les plus fécondes du couple, de 1954 à 1974, l’exposition comprend 33 pièces, 12 documents d’archives et quelques photos d’architectures, dans une scénographie conçue en collaboration avec Dirk Jan Rol, âgé aujourd’hui de 87 ans – Janine est décédée en 2005. Seules 20 % des pièces présentées sont à vendre, pour un montant entre 3 000 et 30 000 euros.
Pour l’occasion, Pascal Cuisinier a dérogé à l’un de ses grands principes, n’exposer que des pièces anciennes, puisque figurent trois meubles que Dirk Jan Rol a fait refaire spécialement à partir des dessins d’origine, dont un bureau datant de 1967. Parmi les pièces anciennes, il ne faut pas manquer d’admirer le fauteuil Soleil en rotin (1956) qui a valu à ses créateurs une médaille d’or lors de l’Exposition universelle de Bruxelles en 1958. Mais aussi le fauteuil cube en rotin et aluminium présenté au Salon des arts ménagers de 1959 pour la Chambre syndicale du rotin ; la sculpturale chauffeuse SRA1 en contreplaqué (1959-1960) ; la banquette AR-1, probablement la pièce la plus connue du couple puisqu’elle a été éditée, ou encore la table 117 que Janine Abraham a réalisée alors qu’elle était encore étudiante.

Abraham %26 Rol

Nombre d’œuvres : 33
Prix : de 3 000 à 30 000 €

Abraham & Rol 1954-1974/20 ans de création

Jusqu’au 22 avril, galerie Pascal Cuisinier, 6, rue de Seine, 75006 Paris, www.galeriepascalcuisinier.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°475 du 17 mars 2017, avec le titre suivant : Abraham & Rol, rare rétrospective

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque