Dimanche 17 novembre 2019

L’ICOM publie une liste rouge des biens culturels syriens en danger

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 27 septembre 2013 - 210 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [27.09.13] – Le mercredi 25 septembre a été présentée au Metropolitan Museum Of Art une liste rouge répertoriant les biens culturels syriens susceptibles d’être exportés illégalement.

Le Conseil International des Musées (ICOM) vient de communiquer comme prévu le mercredi 25 septembre 2013 au MOMA les biens culturels syriens en danger en présence de la directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova ainsi que du directeur du Metropolitan Museum Of Art (MOMA) Thomas P. Campbell. Y figurent des statues, céramiques, tablettes, éléments d’architectures et des bijoux.

Il s’agit moins d’une liste précise que d’exemples types de biens culturels achetés le plus souvent illégalement. Elle n’est donc pas exhaustive mais vise à aider les professionnels du monde de l’art, marchands, musées, maisons de ventes, mais aussi la police à identifier les d’objets dont la provenance pourrait être suspecte. L’ICOM invite ces acteurs à la plus grande vigilance, et les enjoint à vérifier avant toute transaction la provenance des objets en s’appuyant sur une documentation sérieuse.

Depuis la naissance du conflit, le trafic d’antiquités en Syrie s’est considérablement développé, les œuvres transitant essentiellement par le Liban, la Jordanie, la Turquie et l’Irak. Fin août, 18 pièces de mosaïques ont été restituées à la Syrie alors qu’elles étaient sorties illégalement du territoire.

Légende photo

Page de garde de la Liste Rouge d’urgence des biens culturels syriens en péril - © ICOM

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque