Mercredi 11 décembre 2019

Lianzhou inaugure le premier musée public dédié à la photographie contemporaine

Par Alexia Lanta Maestrati · lejournaldesarts.fr

Le 7 décembre 2017 - 465 mots

LIANZHOU (CHINE) [07.12.17] - Installé dans un nouveau bâtiment bien intégré dans l’architecture locale, le musée affirme une vocation tournée à la fois vers le continent et le monde.

Alors que se déroule le Festival de Lianzhou consacré à la photographie, le premier musée public dédié à la photographie contemporaine en Chine a ouvert ses portes samedi 2 décembre 2017. Le musée est dirigé par Duan Yuting fondatrice du festival, et par le français François Cheval, ex-directeur du musée Nicéphore-Niépce de Chalon-sur-Saône consacré à la photographie.

Le bâtiment est signé du jeune duo, Jianxiang He et Ying Jiang, du cabinet d'architecture O-office qui puise ses sources à la fois en Chine et en France où il a étudié. Les travaux de construction ont duré 3 ans, pour un budget non communiqué. Inspiré directement par l’architecture de Lianzhou, le musée se fond dans la ville et ne revendique pas un geste fort. Il enveloppe deux bâtiments : un ancien et un nouveau, reliés par un pont et un théâtre d'extérieur, créant un espace urbain ouvert entre les lieux d’expositions. Pensé comme un lieu public, il se veut ouvert aux habitants de la ville, tout en prônant un programme d'échange culturel international.

Située au sud de la Chine et au nord de Hong Kong (à 4h30 de route), Lianzhou est une ville de taille modeste à l’échelle de la République Populaire de Chine (environ 510 000 habitants) en pleine mutation. Elle est sensibilisée à la photographie depuis 2005 grâce à la création du Festival de Lianzhou qui présente un aperçu de la création contemporaine photographique chinoise et internationale.

Chaque année le festival s’applique à souligner des problèmes de société tels que la confrontation de la pensée occidentale et chinoise avec « Farewell to Experience » en 2013 ou la gentrification avec « Expanded Geographies » en 2015. En 2017 le musée partage la même thématique que le festival ; la transformation de nos habitudes visuelles et la culture du selfie avec « Your Selfie Stick (and You) », se positionnant ainsi dans sa continuité. La première exposition regroupe deux artistes chinois, Zhuang Hui et Zhang Hai’er, et un écossais, Albert Watson, affirmant ainsi son positionnement local/global.

En Chine, la majorité des musées sont privés. Cependant le programme national de développement de la culture sur 5 ans (2016-2020) vise à faire de la culture un pilier économique du pays, ce qui a permis d'accroître considérablement le nombre de musées. Mais sur environ plus de 3 800 musées nationaux, The Lianzhou Museum of Photography est le seul à être consacré à la photographie contemporaine. Il a comme objectifs de constituer une collection et un centre d’archives et de recherches – alors que la Chine ne dispose pas d’espace affecté à l’exposition et à la recherche pour la photographie contemporaine.

Légende photo

Projet d'artchitecture du Lianzhou Museum of Photography © Courtesy of Lianzhoufoto and O-office

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque