Vendredi 27 novembre 2020

L’État du Michigan vient à la rescousse du Detroit Institute of Arts

Par Kate Deimling (Correspondante à New York) · lejournaldesarts.fr

Le 23 janvier 2014 - 258 mots

DETROIT (ETATS-UNIS) [23.01.14] - L’État du Michigan envisage de donner 350 millions de dollars pour financer les retraites et protéger la collection du musée.

Lors d’une conférence de presse mercredi 22 janvier, Rick Snyder, le gouverneur du Michigan, a proposé d’apporter 350 millions de dollars sur une période de vingt ans pour financer les pensions des retraités de Detroit dans le cadre d’un accord déjà proposé par neuf fondations. Cette somme s’ajouterait aux 330 millions de dollars promis par les fondations à condition que la collection du Detroit Institute of Arts soit protégée.

La proposition du gouverneur devra être approuvée par l’assemblée et le sénat de l’État, présidés tous les deux par des membres du parti républicain, qui ont parlé brièvement après le gouverneur, républicain lui aussi. « C’est un geste courageux mais c’est le geste qu’il faut » a affirmé Rick Snyder. « Nous allons le considérer » a déclaré Randy Richardville, président du sénat, bien moins enthousiaste. Les mandataires qui administrent la ville devront également accepter l’accord. Pour sa part, le musée considère l’annonce du gouverneur comme « une bonne nouvelle pour la Ville de Detroit, ses retraités et le DIA. »

Selon le Detroit Free Press, le juge fédéral Steven W. Rhodes a rejeté mercredi la demande des créanciers d’établir un comité indépendant pour évaluer la collection du musée. Ils avaient considéré que l’estimation de 450 à 870 millions de dollars faite par Christie’s après une évaluation d’une partie de la collection n’était pas assez élevée, et qu’il fallait prendre en compte la collection entière.

Légende photo

Detroit Institute of Art - © Photo Urban - 2005 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque