Les Marshals américains s’invitent à Art Basel de Miami

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 4 décembre 2009

MIAMI (ETATS-UNIS) [04.12.09] – Une douzaine de Marshals américains ont investi Art Basel, le salon d’art contemporain de Miami. Le but de leur intervention était la saisie de quatre peintures de Léger, Miro, Degas et d’Yves Klein, otages d’une mésentente entre marchands. Un épisode qui fait désordre le jour de l’ouverture du salon.

Le 2 décembre, jour de l’inauguration privée d’Art Basel de Miami, une douzaine de marshals américains, accompagnés de policiers, ont fait irruption dans la salle d’exposition du salon d’art contemporain. Selon Bloomberg , ils ont procédé à la saisie de 4 tableaux des artistes Fernand Léger, Juan Miro, Edgar Degas et Yves Klein sur le stand de la galerie Gmurzynska basée à Zurich, à la stupéfaction des organisateurs du salon et du galeriste concerné.

La saisie fait suite à une plainte instruite par la cour fédérale de New York en juillet 2009, plainte déposée par la galerie new-yorkaise Edelman Arts. Eldeman poursuit en justice la galerie Gmurzynska au sujet d’une peinture de Robert Ryman.

L’affaire commence en 2007 lorsque Asher Edelman, le propriétaire de la galerie new-yorkaise, confie « Courier I » (1985) de Robert Ryman à la galerie Gmurzynska avec pour mission de la vendre lors de l’Art Basel Miami 2007. L’œuvre était assurée pour 750 000 dollars.

La peinture est rendue endommagée, avec « une profonde éraflure » selon le dossier de la plainte. La galerie zurichoise refuse alors de rembourser l’œuvre au montant de son assurance.

La cour de justice a tranché en faveur du plaignant, rendant un jugement par contumace et condamnant la galerie Gmurzynska à une amende de 765 000 dollars (507 500 euros).

Edelman, interrogé par Bloomberg, a déclaré que les peintures seraient mises aux enchères par les Marshals, pour rembourser la galerie Edelman, le surplus de la vente étant reversé à la galerie Gmurzynska.

Cette affaire a suscité l’attention des visiteurs « VIP » du salon, entrés une heure et demi après la visite des autorités. Le stand de la galerie Gmurzynska a été pris d’assaut par les curieux, d’autant plus que la galerie suisse présentait les œuvres d’un certain Sylvester Stallone, acteur célèbre et peintre néophyte.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque