Leila Alaoui nommée commandeur des Arts et des Lettres à titre posthume

Par Marine Vazzoler · lejournaldesarts.fr

Le 18 avril 2017

PARIS [18.04.17] – La photographe Leila Alaoui, décédée lors de l’attentat de Ouagadougou en janvier 2016, a été promue à titre posthume commandeur des Arts et des Lettres.

La ministre de la Culture et de la Communication Audrey Azoulay a décerné l’insigne de commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres à la vidéaste et photographe Leila Alaoui. L’insigne a été remis par Pierre Bergé à Christine Alaoui, la mère de la jeune femme assassinée, lors d’une cérémonie qui s’est tenue le 14 avril au Maroc.

Née en 1982, Leila Alaoui (33 ans) avait été envoyée au Burkina Faso par Amnesty International en janvier 2016 pour y réaliser un reportage sur les droits des femmes. Grièvement blessée lors de l’attaque djihadiste dans un hôtel et restaurant de Ouagadougou, la photographe franco-marocaine était décédée 3 jours plus tard, des suites de ses blessures.

Audrey Azoulay a tenu à « rendre hommage » à cette jeune femme engagée, « témoin de la profondeur et de la diversité des cultures à travers le monde. » Elle a également affirmé qu’elle soutiendrait les projets en lien avec le travail de Leila Alaoui, dont l’inventaire de ses œuvres est en cours par la Fondation éponyme.

Information

Site de la fondation Leila Alaoui

Légende photo

Audrey Azoulay, ministre de la Culture, et Lorenzo Fiaschi, co-directeur fondateur de la Galleria Continua, le 17 août 2016, lors d’un déplacement de la ministre au Moulin de Boissy, à l'occasion de l'exposition "Je te pardonne", de Leïla Alaoui à la Galleria Continua © MCC

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque