Samedi 29 février 2020

Le Yémen déplore 23 sites patrimoniaux endommagés par les frappes saoudiennes

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 24 novembre 2015 - 353 mots

SANA’A (YEMEN) [24.11.15] – Depuis six mois le Yémen est frappé par des attaques aériennes menées par l’Arabie Saoudite, qui auraient gravement endommagé ou détruit 23 sites patrimoniaux majeurs, selon l’Organisation générale des Antiquités et des Musées du pays.

Le directeur de l'Organisation générale des Antiquités, des Musées et des Manuscrits (GOAMM) du Yémen, Mohannad al-Sayani, a annoncé samedi que 23 sites patrimoniaux avaient été gravement endommagés ou détruits par des bombardements saoudiens depuis le début des frappes aériennes de Riyad dans le pays.

D’après Fars News Agency, qui a relaté l’information, les sites patrimoniaux sont situés aussi bien dans la capitale Sana’a qu’à Ma’rib, Aden, Dhale, Sa’ada, Ta’iz, Hodayda, Shabwa et Hajjah. Selon la GOAMM, six villes anciennes, six châteaux, trois musées, deux mosquées, quatre palais et plusieurs autres sites archéologiques auraient été endommagés au Yémen.

Le patrimoine culturel du Yémen est menacé depuis le début des affrontements entre les saoudiens, intervenus dans le pays en mars dernier afin de contrer l’avancée des rebelles Houthis, de confession zaydite (une variante du chiisme), soutenus par l’Iran, qui ont pris le contrôle de certaines régions. De nombreuses destructions imputées aux frappes aériennes saoudiennes ont été constatées depuis par les autorités et les médias locaux, mais peu relayées en Occident.

A la suite des bombardements qui ont touché Sana’a le matin du 12 juin, la directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a fermement condamné les destructions des bâtiments historiques de la vieille ville, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le complexe de maisons traditionnelles du quartier d’Al-Qasimi, jouxtant un jardin urbain (Miqshama), près du canal de Sailah ont été détruits. Irina Bokova a condamné en juin les frappes aériennes sur la cité antique de Ma’rib, qui ont endommagé notamment un barrage construit au VIIIe siècle avant J.-C.

Beaucoup d’autres sites ont subi des dommages causés par les attaques aériennes saoudiennes, notamment la vieille ville de Sa’ada. Le 23 mai, le musée régional de Dhamar, qui abritait environ 13 000 objets datant de 3 500 ans avant J.-C., a été entièrement détruit par un bombardement. L’Arabie Saoudite a cependant toujours démenti être l’auteur de ces destructions.

Légendes photos

Des Yéménites inspectent les décombres des bâtiments classés à l'UNESCO qui ont été détruits par des frappes aériennes menées par la coalition Arabie dans le quartier Al-Falihi de la vieille ville de Sanaa, le 19 Septembre, 2015 © Photo MOHAMMED HUWAIS / AFP

Le Musée de Sanaa au Yémen © Photo Bernard Gagnon - 1986 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque