Vendredi 13 décembre 2019

Le procès des voleurs de tableaux du musée de Nice est ouvert

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 29 novembre 2011 - 412 mots

AIX-EN-PROVENCE [29.11.11] – En août 2007, cinq hommes avaient dérobé au Musée des beaux-arts de Nice quatre tableaux de maîtres : deux allégories flamandes et deux paysages impressionnistes. En novembre 2011, ces derniers comparaissent devant la cour d’assises d’Aix-en-Provence. Ils risquent la prison à perpétuité.

Le 28 novembre 2011, le procès des cinq auteurs d’un vol de quatre tableaux perpétré au Musée des beaux-arts de Nice le 5 août 2007 s’est ouvert devant la cour d’assises d’Aix-en-Provence. Quatre ans après les faits, les accusés, Pierre-Noël Dumarais et Patrick Chelekian, sont présentés comme les organisateurs de l’opération. Leurs complices, Patrice Lhomme, Grégory Moullec et Lionel Ritter, eux, comparaissent libres. Tous ont reconnu leur participation au vol mais, contrairement à ce qu’affirment les employés du musée, ils nient avoir été armés. Jugés pour vol avec arme en bande organisée et association de malfaiteurs, ils encourent de 30 ans de prison à la réclusion criminelle à perpétuité, rappelle l’AFP.

En 2007, les cinq hommes avaient pénétré dans le musée niçois Jules Chéret pour en repartir cinq minutes plus tard avec quatre toiles estimées à 20 millions d’euros : deux huiles sur bois, propriétés de la ville de Nice, Allégorie de l’eau et Allégorie de la terre, attribuées à Jan Bruegel, et deux huiles sur toile, provenant du Musée d’Orsay, Falaises près de Dieppe de Claude Monet et Allée de peupliers de Moret d’Alfred Sisley. Les tableaux avaient été retrouvés et douze personnes interpellées, en juin 2008, grâce notamment à l’Office central de lutte contre le trafic de biens culturels (OCBC).

C’est, en effet, pour l’un de ses agents, Bob Wittman, alias Robert Clay, lequel se faisait passer pour un amateur de peinture, que le trafiquant d’art Bernard Ternus chargea son réseau français de trouver des œuvres nordiques. En France, ses hommes auront ensuite l’idée de piller le musée de Nice. Puis, c’est à l’occasion de la transaction finale organisée, avec le concours du Federal Bureau of Investigation (FBI), entre ces derniers et Bob Wittman que les complices de Bernard Ternus furent arrêtés.

Bernard Ternus, originaire de France mais vivant en Floride, était surveillé par la police américaine parce qu’il prétendait pouvoir retrouver les œuvres volées au Musée Gardner de Boston en 1990. Il fut condamné aux Etats-Unis à cinq ans et deux mois de prison pour sa participation à la négociation. Cependant, la disjonction des procédures ayant été ordonnée, il n’est pas présent au procès aixois, dont le verdict est attendu le 2 décembre 2011.

Légendes photos

Le Musée des beaux-arts de Nice - © photo Miniwark - 2011 - Licence CC BY-SA 3.0 

Alfred Sisley (1839-1899), Allée de peupliers aux environs de Moret-sur-Loing, 1890, huile sur toile (64 x 81 cm)

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque