Dimanche 16 décembre 2018

Le prix Roswitha Haftmann attribué pour la première fois à un artiste français, Pierre Huyghe

Par Isabelle Spicer (Correspondante à Berlin) · lejournaldesarts.fr

Le 29 janvier 2013 - 417 mots

BERLIN (ALLEMAGNE) [29.01.13] - Le prix le mieux doté financièrement d’Europe a été décerné à Pierre Huyghe, dont la grande rétrospective aura lieu au Centre Pompidou en septembre prochain.

Avec ses 150 000 francs suisses (un peu plus de 120 000 euros), le prix Roswitha Haftmann est le prix artistique le mieux doté financièrement d’Europe. Il n’est lié à aucun critère d’âge, de genre, de nationalité ou résidence, ou bien encore d’avancement dans la carrière. Seule est prise en considération l’importance artistique de l’œuvre. Créé en 2001, le prix est décerné par un jury composé entre autre des directeurs du Kunsthaus Zürich, du Kunstmuseum de Bâle, ainsi que du Musée Ludwig de Cologne.

Le jury a choisi cette année pour la première fois un artiste français, Pierre Huyghe, né en 1962, qui succède à Cindy Sherman. Le jury salue le fait que, dans ses installations et ses films, l’artiste « joue sur différents niveaux de réalité : ce qui se présente de prime abord comme un arrangement aléatoire est en réalité une construction savamment réfléchie, qui fait beaucoup d’effet sur le spectateur malgré la simplicité des moyens utilisés ».

L’effet documenta a indiscutablement joué pour l’obtention du prix. Huyghe avait pris au pied de la lettre la volonté de la commissaire Christov-Bakargiev de dépasser l’anthropocentrisme de l’art, en créant des œuvres par et pour la nature. Pierre Huyghe avait réalisé une installation dans le parc Aue de Cassel, figurant notamment une sculpture de femme dont la tête était entièrement recouverte d’un nid d’abeille. Deux chiens, dont l’un d’eux avait une patte recouverte de peinture rose fuchsia, faisaient également partie intégrante de l’œuvre. « L’installation dans laquelle des plantes, des animaux, un être humain et des objets animés étaient abandonnés à eux-mêmes […] a soulevé d’intenses débats, et a fait la une des journaux, et pas uniquement dans le monde de l’art », précise la Fondation Roswitha Haftmann.

Pierre Huyghe n’en est pas à sa première récompense puisqu’il avait reçu dès 2001 le prix spécial du jury à la Biennale de Venise. Huyghe, qui vit et travaille à New York, avait également reçu en 2002 le prix Hugo Boss délivré par le musée Guggenheim, ainsi que le prix de l’artiste contemporain du Smithsonian American Art Museum de Washington en 2010.

La remise du prix aura lieu le 16 mai 2013 au Kunsthaus Zürich. Le Centre Pompidou organise une grande rétrospective de l’artiste français en septembre 2013, qui sera par la suite également présentée au Musée Ludwig de Cologne.

Légende photo

Pierre Huyghe. © Photo : Francesca Grassi. Courtesy Galerie Marian Goodman, Paris/New York

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque