Lundi 16 décembre 2019

Le Prix Kandinsky 2014 est décerné à Pavel Pepperstein

Par Séverine Petit · lejournaldesarts.fr

Le 15 décembre 2014 - 488 mots

MOSCOU (RUSSIE) [15.12.14] - Le peintre Pavel Pepperstein, fils du conceptualiste moscovite Viktor Pivoravov, a reçu jeudi 11 décembre le prix Kandinsky décerné à un artiste russe contemporain tous les ans depuis 2007.

Le Prix Kandinsky, récompensant chaque année un artiste russe, a été décerné jeudi 11 décembre à Pavel Pepperstein. Créé en 2007, ce prix, financé par la Breus Foundation, s’attache à distinguer la création contemporaine russe en se plaçant dans la droite lignée du Prix Marcel Duchamp en France et du Turner Prize anglais.

Intitulé La politique sacrée, le projet de Pavel Pepperstein revient sur ce qu’il appelle « l’infantilisme politique » et pose, à travers une série de dix aquarelles, un regard caustique sur l’actualité : arme nucléaire, déclin de l’Europe, morosité sociale… Ses œuvres, d’un dessin qu’il qualifie lui-même de naïf, sont le fruit d’une longue pratique artistique, lui qui exposait notamment au Louvre en 2010 lors de l’exposition « Contrepoint. L’art contemporain russe de l’icône à l’avant-garde en passant par le musée ».

Diplômé de l’Académie des beaux-arts de Prague, Pavel Pepperstein, fils de Viktor Pivovarov chef de file du conceptualisme moscovite, a notamment créé le groupe Inspection Herméneutique Médicale et a toujours confronté la douceur de ses couleurs aux réalités politiques et sociales.

Avec ce prix, il reçoit une somme de 40 000 euros ainsi que la possibilité d’exposer son travail dans plusieurs centres d’art moscovites et européens.

Le créateur du Prix Kandinsky, Shalva Breus, un homme d’affaires et homme politique russe d’origine géorgienne, a posé comme condition première à l’organisation de la manifestation que celle-ci ne se cantonne pas à l’évènement que représente la cérémonie mais qu’elle s’inscrive dans le temps pour les artistes récompensés. Les autres principes du prix sont la présence d’un jury international ainsi qu’un accès le plus large possible au concours. La participation est ainsi ouverte à tous les artistes russes qui le souhaitent et l’année 2014 est celle d’un record puisque 418 candidatures ont été envoyées pour neuf finalistes retenus.

Le jury du Prix Kandinsky a déjà accueilli en son sein de prestigieux noms de la scène de l’art contemporain comme Jean-Hubert Martin et Valerie Hillings de la Fondation Guggenheim en 2007 ou Marina Abramovic en 2008. Shalva Breus, à l’origine de la fondation ArtKhronika devenue aujourd’hui la Breus Foundation, a pensé ce prix comme un contrepoint direct de celui créé en 2005 par l’Agence fédérale russe pour la culture et le cinéma et le Centre d’Etat d’art contemporain, le Prix Innovation.

Le Prix Kandinsky a été remis lors d’une cérémonie dans l’ancien cinéma Udarnik, bâtiment constructiviste des années 1930 faisant face au Kremlin. Cet emblème de la scène culturelle russe, devrait être transformé dans les prochaines années en musée d’art contemporain privé, également financé par Shalva Breus. Les œuvres des finalistes y étaient exposées avant la cérémonie. La presse russe a toutefois déploré que le gagnant ne se soit pas déplacé pour recevoir son prix.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque