Dimanche 25 octobre 2020

Le parc olympique de Londres, attraction nationale d’ici 2014

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 2 août 2012 - 635 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [02.08.12] – Le parc Olympique de Londres va devenir l’un des plus grands parcs urbains d’Europe d’ici 2014. Avec un projet de réaménagement mené par la société Olympic Park Legacy Company, des architectes de New York et Londres vont transformer le parc en centre d’activités sportives et culturelles en lien avec la nature.

La ville de Londres a créé la société Olympic Park Legacy Company pour développer le parc olympique de Londres après les Jeux de 2012. Avec 226 hectares et un budget de 300 millions de livres (384 millions d’euros), la ville veut créer l’un de plus grands parcs urbains européens. La société a lancé deux concours pour la création d’espaces dédiés à la nature, la culture et le sport. Plus de 100 équipes d’Europe, d’Asie et d’Amérique du nord ont proposé des centres d’accueil, aires de jeux, espaces culturels et paysages urbains pour les parties nord et sud du parc.

Le cabinet de New York James Corner Field Operations, a qui l’on doit le « High Line » de Manhattan à New York, a remporté le concours de la place sud. Située entre la tour Orbit d’Anish Kapoor et le Centre aquatique, la partie sud du parc va faire l’objet d’un aménagement original qui intègre les constructions olympiques aux aires d’activité et aux espaces verts. Un bâtiment central est prévu à côté de la tour spiralée, prenant la forme d’un pavillon ouvert, avec vue sur l’œuvre d’Anish Kapoor et sur le parc, abritant un café, une billetterie et une terrasse sur le toit.

De ce bâtiment commence une longue promenade entourée d’arbres qui traverse le parc du sud vers le nord, et qui dessert les différents espaces. Les visiteurs naviguent entre labyrinthes, amphithéâtres à ciel ouvert, fontaines interactive, salles de concerts, espaces culturels (pour des performances et des projections), carrousel et aires de jeu, délimités par des rubans de bosquets et d’arbres. Le projet conçu par James Corner est basé sur la dialectique nature/culture. Ce thème est repris dans les structures elles-mêmes, pouvant accueillir des évènements formels et organisés qu’informels et impromptus.

La partie nord du parc a été conçue par le cabinet d’architectes londonien Erect architecture, sur le thème de l’écologie. Un bâtiment central en bois incorporant des panneaux solaires ouvre le parcours. Autour de celui-ci sont aménagées des aires de jeux pour les enfants, des espaces verts de détente, un bosquet de noisetiers, et un jardin de plantes dédié au cycle naturel des fleurs. Olympic Park Legacy Company a également fait appel à un artiste pour installer des jeux interactifs pour les enfants au sein du jardin. Le parcours se poursuit dans la nature, avec plusieurs espaces ludiques, autour de l’eau, du bois et de la terre. Les visiteurs peuvent manipuler les systèmes d’irrigation des plantes, construire des cabanes, ou encore observer des insectes. Le projet de Erect architecture a pris le parti d’un espace de découverte de l’environnement en liant sport, nature et apprentissage. L’aménagement du parc a également été conçu pour développer un écosystème permanent.

La partie nord du parc ouvrira au printemps 2013, et la partie sud un an plus tard, en juin 2014. La société Olympic Park Legacy Company attend 9 millions de visiteurs par an à partir de 2016. Il sera l’une des attractions principales de Londres, et sera rebaptisé « Queen Elizabeth Park ».

Le développement du parc comprend également la dynamisation de la région est de Londres avec un budget de 12,5 milliards de livres (16 milliards d’euro)et avec la construction de pistes cyclable et de réseaux de transports pour relier le parc aux quartiers qui l’entourent. En plus le réaménagement des locaux olympiques pour un usage public, la création de milliers d’emplois, l’ouverture d’un centre culturel, le « White Building » et le réaménagement du centre média créé pour les J.O.

Légende photo

Le Parc Olympique de Londres 2012 - © Photo - 2012 - Licence CC BY 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque