Mardi 29 septembre 2020

Le parc olympique de Londres dans l’attente de la décision du Smithsonian

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 12 avril 2016 - 303 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [12.04.16] – La Smithsonian Institution n’a toujours pas décidé si elle allait implanter une antenne au sein d’Olympicopolis, au risque de retarder les travaux. Le British Museum envisage également d’ouvrir un espace au sein du futur complexe culturel.

Alors que le conseil d’administration de la Smithsonian Institution s’est réuni le 11 avril afin de discuter des modalités d’une éventuelle implantation à Londres, au sein du complexe d’Olympicopolis, les autres candidats s’impatientent de la décision. L’ouverture du complexe culturel projeté sur le Queen Elizabeth Olympic Park, où les jeux olympiques de 2012 ont eu lieu, est prévue pour 2022 mais l’hésitation du Smithsonian pourrait causer des retards dans les travaux, relate The Art Newspaper.

La Smithsonian institution, qui réunit dix-neuf musées et neuf centres de recherche situés à Washington et New York, est gérée par le gouvernement fédéral américain. Dévoilé en juillet 2014, le projet d’une antenne du Smithsonian à Londres était conditionné à la contribution financière du Royaume-Uni à hauteur de 50 millions de dollars. Depuis, les fonds – privés – ont été récoltés mais le Smithsonian n’a toujours pas pris de décision. Or, les plans d’Olympicopolis sont prêts et les travaux doivent démarrer en 2018.

Le complexe culturel, dont le coût est estimé à 850 millions de livres sterling (1 milliard d’euros), accueillera également une antenne satellite du Victoria & Albert Museum, une nouvelle scène pour la danse du Sadler’s Wells ainsi qu’un campus de l’Université des Arts de Londres. Selon The Art Newspaper, le British Museum s’est également montré intéressé.

Le trésor public britannique a déjà engagé 141 millions de livres sterling ; il est prévu que l’Autorité du Grand Londres participe à hauteur de 198 millions de livres ; et une fondation récemment créée - Foundation for FutureLondon – doit lever 180 millions de livres (dont 45 millions destinés au Smithsonian).

Légende photo

Vue aérienne du site olympique de Londres, Royaume-Uni © Photo EG Focus - 2012 - Licence CC BY 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque