Samedi 24 février 2018

Le National Academy Museum s’engage à améliorer sa gestion

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 17 mars 2009

NEW YORK (ETATS-UNIS) [17.03.09] – Trois mois après avoir imposé le boycott du National Academy Museum, l’Association américaine des directeurs de musée d’art s’est réunie avec l’institution artistique afin de l’aider dans sa gestion.

En décembre 2008, le National Academy Museum and School of Fine Arts a violé l’un des principes éthiques les plus importants du code déontologique des musées, lorsqu’il a vendu chez Sotheby’s deux œuvres majeures de la Hudson River School pour couvrir ses frais de fonctionnement. Cette violation a suscité un fort débat dans le milieu artistique et n’est pas restée impunie. En effet, l’Association américaine des directeurs de musée d’art (AAMD) a appelé au boycott de cette institution, interdisant les autres musées de toute collaboration, comme le prêt de leurs oeuvres.

Après trois mois, la situation semble se normaliser. Le 9 mars l’AAMD s’est réunie avec le National Academy Museum dans le but d'améliorer la gestion de cet établissement artistique, raconte le New York Times. Dans cette réunion, la National Academy Museum a revu sa politique : à l’engagement de ne plus jamais commettre la même erreur s’est ajoutée la promesse d’une collecte de fonds plus intense, d’une meilleure gestion et d’une reconfiguration du conseil d’administration.

Pour garantir ces changements, des membres de l’association ont offert leur expertise. L’infraction commise par l’académie n’a pourtant pas été oubliée. « Il n’y a pas eu des promesses de retrait des sanctions (...) mais il s’agit visiblement d’un premier pas dans le processus de réengagement de l’académie en tant que membre en règle », a affirmé Michael Conforti, le président de l’AAMD.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque