Le Musée des Tissus à Lyon dans l’impasse

lejournaldesarts.fr

Le 18 novembre 2016

LYON (AUVERGNE-RHÔNE-ALPES) [18.11.16] – Faute de parvenir à obtenir le soutien financier de la Ville et de la Métropole, le sauvetage du Musée des Tissus semble au point mort. Le président de la CCI en appelle à François Hollande pour éviter une fermeture en février 2017.

En juin dernier, l’horizon du Musée des Tissus semblait s’éclaircir, à l’issue d’une réunion où les acteurs publics avaient accepté le principe d’une association pilotée par l’Etat. « Six mois plus tard, le dossier est toujours au point mort » se désespère Emmanuel Imberton, président de la Chambre de commerce et d’industrie Lyon Métropole, propriétaire du musée lyonnais qui a interpellé dans une lettre le Président François Hollande le 17 novembre, l’enjoignant d’intervenir pour éviter « une décision irréversible de fermeture du musée ».

Si le principe d’une association et d’un fonds de dotation pour le musée a été accepté par toutes les parties (Etat, Région, Ville, Métropole et CCI), le montage financier de ceux-ci met les partenaires dos à dos. La Région a proposé d’apporter 5 millions d’euros dans le budget d’investissement du musée pour rénover et moderniser ses espaces. Le ministère de la Culture a mis sur la table 300 000 euros par an sur 3 ans pour le budget de fonctionnement si tous les partenaires mettaient au pot. Pour l’instant, le maire de Lyon Gérard Collomb a toujours refusé de s’engager financièrement dans le dossier.

Le 4 novembre, une nouvelle réunion avait lieu à la préfecture, en l’absence d’un représentant de la Ville. « Je regrette que nous n’ayons pas été présents lors de la réunion. J’aurais dû être là. Mais si j’avais été là, j’aurais dit la chose suivante : je pense qu’aujourd’hui tout le monde essaie de se refiler le mistigri ! » a déclaré Gérard Collomb devant son conseil municipal le 14 novembre. « J'ai essayé de faire pour le Musée des tissus ce que j'ai fait pour la Cité de la gastronomie en allant voir un certain nombre d'acteurs privés. Je dois dire qu'aujourd'hui j'ai échoué dans ma démarche » s’est-il justifié.

Interrogée à l’Assemblée nationale le 8 novembre, la ministre de la Culture Audrey Azoulay a expliqué avoir « lancé une étude de préfiguration pour définir ce que pourrait être ce nouveau projet qui est porté par Unitex avec le cofinancement de l’Etat et de la Région. Et nous avons travaillé au ministère sur les statuts d’une association qui ont été proposés et salués lors de cette réunion du 4 novembre. Nous continuons à suivre de près [ce dossier] et à mettre d’accord l’ensemble des partenaires ».

Sans la Ville pourtant, l’Etat se trouve devant un dilemme : prendre en charge le musée, au risque de créer un précédent inconfortable, ou laisser l’institution dans l’impasse, avec pour horizon février 2017, date à laquelle la rallonge budgétaire négociée en juin se sera épuisée.

Légende photo

Vue de l'exposition « Le Génie de la Fabrique » présentée jusqu'au 31 décembre 2016 au Musée des Tissus © Lyon, MTMAD / photo Pierre Verrier

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque