Mercredi 19 décembre 2018

Un pôle muséal pour sauver le Musée des Tissus ?

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 9 janvier 2017 - 420 mots

LYON (AUVERGNE-RHÔNE-ALPES) [09.01.17] – Tandis que le groupe In Extenso a été désigné le 4 janvier pour réaliser une étude approfondie sur l’avenir du Musée des Tissus, Gérard Collomb a évoqué le jour même la création d’un pôle muséal réunissant le Musée des Tissus, le Musée des Confluences et le Musée gallo-romain.

A l'occasion d’une cérémonie de vœux à la mairie du 2e arrondissement de Lyon mercredi 4 janvier, Gérard Collomb a évoqué le sort du Musée des Tissus de Lyon. Rappelant son engagement pour obtenir le financement de la Cité de la Gastronomie (prévue pour 2018), le maire de Lyon et président de la métropole de Lyon s’est dit prêt à s’engager pour trouver une solution et a annoncé vouloir créer « un pôle muséal avec le musée des Confluences et le musée gallo-romain », afin de lui donner « une vraie visibilité », rapporte Le Progrès. Le maire de Lyon a aussi mentionné des « expositions itinérantes qui iront de capitale en capitale, sur la route de la soie ». Selon Le Progrès, la compagnie aérienne Emirates serait pressentie comme partenaire financier.

L’annonce surprend d’autant plus que Gérard Collomb se plaçait jusqu’ici à l’écart du dossier. Il avait réitéré le 14 novembre dernier son intention de ne pas s’engager financièrement dans la sauvegarde du musée. Faute d’accord financier entre État, région et Ville de Lyon, Audrey Azoulay avait alors lancé un comité de pilotage composé de la préfecture, de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de Lyon métropole (propriétaire des murs du musée), de la région Auvergne-Rhône-Alpes et de la profession textile via le syndicat Unitex.

Dans le même temps, le comité de pilotage (auquel ne participe ni la Ville, ni la métropole de Lyon) a désigné le cabinet qui sera chargé de réaliser une étude approfondie sur l’avenir du musée. Selon Acteurs de l’Economie, il s’agit du cabinet In Extenso TCH, filiale du groupe d'expertise comptable In Extenso. Les deux consultants en charge de l’étude, Anne Ravard, directrice adjointe du cabinet In Extenso TCH et Philippe Dangles, architecte et scénographe, devront faire vite : le délai de la Chambre de Commerce et de l’Industrie donné à l'État et aux collectivités pour s'entendre sur un plan de sauvegarde a été fixé à février 2017.

Le budget de fonctionnement du Musée de Tissus – dont la collection compte près de deux millions cinq cents mille œuvres – s’élève entre 1,5 et 1,7 million d'euros par an. Le musée était jusqu’ici géré par la CCI, qui n’en a plus les moyens.  

Légende photo

La façade sud du Musée des confluences à Lyon © Photo Jean-Pierre Dalbéra - 2015 - Licence CC BY 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque