Vendredi 6 décembre 2019

Le duc de Sutherland se dit « frustré » par la vente de ses deux tableaux de Titien

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 janvier 2009 - 226 mots

ÉDIMBOURG (ÉCOSSE) [16.01.09] – Le duc de Sutherland s’est plaint de la lenteur et du prix bon marché de la vente de ses deux tableaux de Titien à la nation britannique.

Dans une interview le 10 janvier au journal Scotland on Sunday, le duc de Sutherland se dit « frustré » par la vente de ses deux tableaux de Titien, « Diane et Actéon » et « Diane et Calypso », à la National Gallery of Scotland et la National Gallery of London. Même sans devoir payer ni l’impôt sur les successions ni l’impôt sur les plus-values, il croit que l’accord est beaucoup plus intéressant pour la nation que pour lui.

« Je me sens frustré avec tous les retards. Il y a deux ans qu’on a commencé à négocier », a-t-il expliqué. Et il a ajouté que, dans le marché de l’art, le prix pour les deux tableaux pourrait arriver jusqu’à 300 milions de livres, le triple de ce qu’il a demandé aux musées.

En réponse aux critiques sur la coquette somme qu’il a reçue, le duc de Sutherland s’est montré un brin cynique. « Je ne vois pas de lutte des classes dans cet accord. Il s’agit de peintures. Soit elles valent suffisamment pour rester dans la collection de la National Gallery soit elles ne valent pas. C’est la seule question », a-t-il conclu.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque