Samedi 29 février 2020

Le conflit diplomatique avec le Mexique, un allié inattendu pour le Quai Branly

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 1 mars 2011 - 310 mots

PARIS [01.03.11] – Le musée du Quai Branly préparait depuis longtemps une exposition dédiée à la civilisation Maya qui devrait ouvrir en juin 2011 après celle de la Pinacothèque. Mais cette dernière a fait les frais de la crise diplomatique entre le Mexique et la France, alors que les prêts de l’exposition du Quai Branly proviennent surtout du Guatemala.

Quelques jours après l’annulation par le Mexique de l’exposition « Les masques de jade Maya » à la Pinacothèque de Paris, le musée du Quai Branly fait la promotion de sa prochaine exposition sur le même thème. Intitulée « La culture Maya, de l’aube au crépuscule », l’exposition, qui sera inaugurée le 21 juin prochain, proposera 150 objets mayas mais en provenance exclusivement du Guatemala.

Les œuvres sont prêtées par le musée national d’archéologie et d’ethnologie du Guatemala. La civilisation maya est en effet apparue à la fin du IIIe millénaire avant notre ère au sud-est du Mexique, une région qui englobe le Belize et le Guatemala actuels. Dans l’ombre du Mexique, le Guatemala cherche la reconnaissance de son patrimoine précolombien et en particulier la cité El-Mirador, à la frontière du Mexique. Cette cité, qui « semble être la cité mère de toutes les cités Mayas » , comme l’explique Stéphane Martin, président du Quai Branly, est proposée pour entrer au Patrimoine mondial de l’Unesco.

La France n’avait pas connu d’exposition consacrée à la civilisation précolombienne Maya depuis 1968. A l’époque, l’exposition était située au Grand Palais et elle avait été inaugurée par le président Charles de Gaulle, accompagné du ministre des Affaires culturelles, André Malraux.

Le musée du Quai Branly a confié le commissariat de l’exposition à Juan-Carlos Melendez, directeur du musée national d’archéologie et d’ethnologie du Guatemala. Le Quai Branly, qui prépare l’exposition depuis plus de deux ans, compte bien profiter de l’annulation de celle de la Pinacothèque pour satisfaire l’appétit du public pour cette civilisation.

Légende photo

Le musée du quai Branly - 2008 - Photo Etcname - Licence CC BY 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque