L’ancien directeur du MOCA de Los Angeles doit toujours 500 000 dollars au musée

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 24 avril 2009

DALLAS (ETATS-UNIS) [24.04.09] – L’ancien directeur du MOCA de Los Angeles n’aurait toujours pas remboursé le prêt de 500 000 dollars que lui avait fait le musée, alors qu’il l’a quitté en décembre 2008.

Selon un article du Dallas Morning News, qui fait une synthèse des prêts de plus de 100 000 dollars accordés par les grandes institutions culturelles américaines à leurs dirigeants, on apprend qu’en janvier 2009, l’ancien directeur du MOCA de Los Angeles et aujourd’hui directeur du Nasher Sculpture Center de Dallas, Jeremy Strick, n’avait toujours pas remboursé les 500 000 dollars que le MOCA lui avait prêtés pour s’acheter une maison.

Lorsque le musée a prêté 500 000 dollars à Jeremy Strick, une clause stipulait qu’il devait rendre la somme dès la fin de son contrat. Or selon Strick, ces conditions ont été modifiées après son départ et il ne doit rembourser le musée qu’à la vente de la maison. D’après lui, ce type de prêt est chose courante dans le monde muséal.

En décembre 2008, Jeremy Strick avait démissionné du MOCA sous la pression, alors que les finances du musée étaient au plus bas. On se souvient de la débâcle financière qu’a traversée le musée d’art contemporain, de la possibilité de fusion avec le LACMA de Los Angeles et de l’aide de 15 millions de dollars du collectionneur Eli Broad (Journal des arts n°294). Devant la sévère baisse des fonds récoltés auprès de mécènes, le MOCA avait puisé dans son fonds de dotation pour couvrir ses coûts de fonctionnement, provoquant la chute de son portefeuille de 20 millions de dollars en juin 2007 à environ 7 millions en janvier 2009.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque