Mercredi 12 décembre 2018

Lancement des travaux du Bosquet du Théâtre d’Eau à Versailles

Par Margot Boutges · lejournaldesarts.fr

Le 20 mai 2013 - 474 mots

VERSAILLES [20.05.13] - Les travaux du Bosquet du Théâtre d’Eau, un geste contemporain de l’artiste Jean-Michel Othoniel et du paysagiste Louis Benech au sein des jardins de Versailles, viennent de commencer. Ils s’achèveront à l’été 2014.

Alors que le bassin de Latone est en cours de restauration pour une remise en place en avril 2014, les travaux pour le Bosquet du Théâtre d’eau de Versailles ont débuté le 15 mai 2013.

Démarrant par la plantation des arbres et l’installation du bassin, le chantier - mécèné par l’artiste AHAE - devrait s’achever à l’été 2014.

Créé par Louis XIV, le Bosquet du Théâtre d’Eau - espace architectural et naturel mêlant sculptures et fontaines comme tous les bosquets de Versailles - est placé à proximité du château, au centre de la frange Nord du Parc, entre le bosquet de l’étoile et celui des trois fontaines.

Conçu par Le Nôtre entre 1671 et 1674 et décoré par des sculptures baroques de Charles Le Brun représentant l’enfance des Dieux gréco-romains, il a subi des modifications et dégradations au fil des siècles : réaménagé au début du XVIIIe siècle par Jules Hardouin-Mansart, il a été détruit par Louis XVI en 1775 pour laisser place à des allées et des gazons cruellement endommagés par des tempêtes en 1990 et 1999. Tandis que les replantations et les restaurations se sont multipliées au sein du Château de Versailles, le bosquet du Théâtre d’Eau devenait une simple zone logistique.

Voulant créer un bosquet moins fragile que ceux du XVIIe siècle et ouvert en permanence aux visiteurs (ce qui n’est pas le cas des bosquets historiques du parc), le comité jardin de Versailles a lancé en 2011 un concours international, pour la réalisation d’un geste artistique contemporain sur l’espace du Théâtre d’eau.

Il a été remporté par deux français : l’artiste Jean-Michel Othoniel (exposé en 2011 au Centre Pompidou, à Paris) qui a notamment inscrit ses œuvres dans les Jardins de la Villa Médicis et de l’Alhambra de Grenade ; et le paysagiste Louis Benech, connu pour avoir réaménagé la partie ancienne du jardin des Tuileries en 1990.

Les fontainiers de Versailles vont réaliser 4 sculptures-fontaines dorées, composées d’entrelacs et d’arabesques, en perles de Murano, marque de fabrique d’Othoniel qui en a notamment usé pour la station de métro Palais Royal - Musée du Louvre.

Pour concevoir ces motifs, l’artiste a pris modèle sur l’écriture chorégraphique décrivant le corps du roi Louis XIV en mouvement, dessiné par Raoul Auger-Feuillet dans l’ouvrage L’Art de décrire la danse (1701).

Ce bosquet, qui se veut respectueux du cadre général imaginé par Le Nôtre pour ses jardins, sera réalisé sans fondation, afin que la construction soit totalement réversible.

L’achèvement de cette première œuvre d’art contemporain pérenne édifiée dans le parc de Versailles, sera précédée de l’exposition des arbres de Giuseppe Penone du 11 juin au 30 octobre 2013.

Légende photo

L'affiche de l'année Le Nôtre (2013): A l’occasion du 400e anniversaire de la naissance d'André Le Nôtre, le château de Versailles lui rend hommage tout au long de l’année 2013. Restaurations d'œuvres, restitutions de perspectives et de bosquets raviveront la splendeur des jardins. - source www.anneelenotre.fr

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque