Vendredi 4 décembre 2020

La Villa Hadriana menace de s’écrouler

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 18 juillet 2011 - 337 mots

TIVOLI (ITALIE) [07.07.11] – La Villa Hadriana est contrainte de fermer aux visiteurs l’accès à certaines zones de son site en raison de risques d’écroulement. Une conséquence regrettable du manque de financement, selon Il Corriere della Sera.

Le 6 juillet 2011, Il Corriere della Sera annonçait la fermeture de plusieurs espaces de la Villa Hadriana à Tivoli. Les problèmes budgétaires dont souffre le site se répercutent sur son entretien. Les risques d’écroulement se font de plus en plus nombreux et la sécurité des visiteurs devient critique.

Pour 2011, la résidence tivolienne de l’empereur romain Hadrien, qui s’étend sur plus de 80 hectares, n’a reçu que 370 000 euros de financement contre les 2,5 millions considérés comme nécessaires par les conservateurs du site. Et, au cours des trois dernières années, seuls 1,5 millions d’euros ont été alloués à la Villa, alors que 6,7 millions d’euros avaient été demandés pour sa restauration.

La condamnation de certaines parties de la Villa et l’absence d’informations sur la signification du site résultent de ce manque de moyens. Or, ces deux effets ont eux-même pour conséquence une diminution de la fréquentation. En dix ans, le nombre d’entrées payantes a enregistré une baisse de 41,8 %. Celui-ci s’élevait à plus de 187 000 en 2000 et à près de 109 000 seulement en 2010.

L’intérêt présenté par un tel lieu est pourtant majeur, tant pour l’histoire que pour l’architecture. Construite au début du IIe siècle, sur ordre de l’empereur, la Villa qui porte son nom s’inspire de ses voyages et de ses découvertes dans l’Empire romain. Complexe exceptionnel d’édifices classiques, cette cité idéale reprend des éléments des cultures d’Egypte, de Grèce et de Rome. Selon l’Histoire Auguste, y étaient représentés le Lycée, l’Académie, le Prytanée, le Poecile, Canope ou encore Tempé.

Cette résidence impériale, qui servait de palais d’été à l’empereur et ses favoris, est également le symbole d’un pouvoir absolu, situé à une trentaine de kilomètres de la capitale italienne. La Villa d’Hadrien a été inscrite au patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO en 1999.

Légende photo

Villa Hadrien - © photo rancid amoeba - 2006 - Licence CC BY-SA 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque