Mercredi 21 février 2018

La vente Vollard rapporte 23 millions d’euros

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 1 juillet 2010

PARIS [01.07.10] – Entre les vacations de Londres et celle de Paris organisées par Sotheby’s, la vente d’une partie de la collection du célèbre marchand d’art Vollard aura rapporté 23 millions d’euros.

La vente chez Sotheby’s Londres et Paris de la célèbre collection d’Ambroise Vollard, l’un des tous premiers et plus importants marchands d’art moderne du XXe siècle a satisfait les attentes. Le produit total des vacations de Londres et Paris s’élève à 23 millions d’euros. La vente des 139 pièces à Paris a rapporté 3,55 millions d’euros d’après l’AFP.

Des œuvres de Renoir, Gauguin, Degas ou encore Picasso ont été adjugées à plusieurs centaines de milliers d’euros. Le « Repas frugal » (1904), une gravure de Picasso a été vendue à 720 750 euros frais compris pour une estimation entre 250 000 et 400 000 euros. « La fête de la patronne » de Degas (1878) a été adjugée à 516 750 euros. Estimée entre 60 000 et 80 000 euros, le « Chapeau épinglé » (1898) de Renoir s’est envolé à 252 000 euros.

Le meilleur résultat a été enregistré à Londres le 22 juin dernier avec la vente d’un des trésors de la collection, le tableau « Arbres à Collioure » d’André Derain qui a été adjugé pour 16,3 millions de livres soit 19,5 millions d’euros. En revanche, l’autre pièce maîtresse de la collection, un portrait d’Emile Zola par Cézanne estimé entre 500 000 et 800 000 euros n’a pas trouvé preneur.

Outre sa qualité exceptionnelle, la collection d’Ambroise Vollard a connu un destin hors du commun. La collection est sortie de l’ombre en 1979 après avoir été enfermée pendant plus de quarante ans dans un coffre de la Société Générale à Paris. Erich Slomovich, un jeune marchand d’art juif d’origine croate, employé de Vollard, avait décidé de mettre à l’abri une partie des œuvres de la collection – les 140 pièces mises en vente – après le décès accidentel d’Ambroise Vollard en 1939. Retrouvée en 1979, la collection a depuis fait l’objet de nombreuses disputes judiciaires entre les héritiers de Vollard et ceux de Slomovich, qui se sont finalement réglées en 2006 et ont permis la vente de la collection.

Légende photo

« Chapeau épinglé » (1898) de Renoir vendu pour 252 000 euros

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque