Vendredi 27 novembre 2020

La Turquie intervient officiellement dans la restitution de plusieurs pièces du Louvre

Par Romain Bouvet · lejournaldesarts.fr

Le 26 novembre 2012 - 400 mots

PARIS [26.11.12] – Profitant de son passage à Paris où il venait défendre la candidature de la ville d’Izmir à l’Exposition 2020, le ministre turc de la culture Ertugrul Günay a appelé les autorités françaises à entamer un dialogue en vue de la restitution de certaines pièces et autres objets turcs conservés par le musée du Louvre.

En tête de liste de ces pièces conservées au Louvre, ce sont bien sûr les trois tympans du mur de céramique ottomane du département des Arts de l’Islam dont il est question. D’après les autorités turques, ces céramiques proviendraient initialement de la mosquée de Piyale Pasha (Isanbul) et auraient été volées au XIXe siècle. « Le vol n'a rien à voir avec le Louvre, ou avec un citoyen français qui aurait acquis la pièce de bonne foi. Je n'accuse aucune de ces personnes et aucune de ces institutions » a toutefois ajouté Ertugrul Günay.

Avant même de recevoir une demande officielle de la Turquie, le Louvre avait affirmé que les céramiques étaient entrées légalement dans ses collections entre 1871 et 1940 « par don ou achat ». Le musée parisien avait également tenté de jouer l’apaisement en suggérant le développement de coopérations scientifiques. Autant d’arguments qui n’ont pas convaincu Ankara, puisque Ertugrul Günay a révélé « qu’une demande va être transmise [au Louvre] incessamment ». Et d’ajouter « Nous voulons faire en sorte qu'une étude scientifique commence là-dessus et qu'on puisse savoir exactement de quelles pièces il s'agit ».

Depuis plusieurs années déjà la Turquie réclame à la France et au Louvre la restitution de panneaux de céramique d’Iznik provenant du mausolée de Selim II, situé dans la cour de Sainte Sophie à Istanbul. La dernière demande en date avait été fermement refusée par Frédéric Mitterrand, alors ministre de la culture. Ce que n’a pas manqué d’évoquer Ertugrul Günay en rappelant que si plusieurs demandes de restitution adressées par la Turquie à différents pays avait été couronnées de succès, comme la récente restitution d’une partie du trésor de Troie par les États-Unis, la France continuait à faire la sourde oreille. « Alors que je m'attendais à ce que ce soit la France qui réagisse de la façon la plus compréhensive à notre demande, qui est juste et justifiée, je dois malheureusement constater que jusqu'à aujourd'hui aucun pas positif n'a été enregistré en ce sens » a déclaré le ministre turc de la Culture.

Légende photo

Musee de Louvre - © Photo edwin.11 - 2004 - Licence CC BY 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque