Mardi 11 décembre 2018

La Roumanie veut rapatrier les restes de Brancusi

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 10 décembre 2012 - 293 mots

BUCAREST (ROUMANIE) [10.12.12] – Le Premier ministre roumain Victor Ponta a récemment annoncé que son gouvernement allait entamer des procédures juridiques en vue du rapatriement du corps du sculpteur Constantin Brancusi.

Jeudi 6 décembre, le gouvernement roumain a annoncé - par la voix de son Premier ministre Victor Ponta – qu’il comptait entamer les démarches juridiques nécessaires au rapatriement de la dépouille du sculpteur Constantin Brancusi.

Né en 1876 en Roumanie, à une trentaine de kilomètres de la ville de Targu Jiu, Brancusi émigre en France en 1904 et monte à Paris où il meurt en 1957, peu de temps après avoir légué la totalité de son atelier à l’État français. Il ne reverra jamais son pays natal, ses demandes répétées de retour sur le sol roumain lui ayant été refusées par le gouvernement de l’époque.

L’an dernier, le poète roumain Laurian Stanchescu accompagné d’une compatriote avait déjà déposé une demande adressée à Nicolas Sarkozy, alors Président de la République et à l’Assemblée Nationale pour que les restes du sculpteur soient rendus à son pays. Le poète avait traversé l’Europe à pied, rejoignant Paris depuis Hobita, le village natal de l’artiste pour déposer cette demande que soutenaient « une centaine de descendants de l’artiste ». Stanchescu avait affirmé à l’époque que sur son lit de mort, « Brancusi a confié à l’évêque orthodoxe de Paris qu’il était insatisfait de ne pas mourir dans son pays et de rester à jamais au milieu d’un peuple étranger ».

Malgré les efforts du poète, la France n’avait donné aucune suite à cette requête. Mais avec l’intervention directe du gouvernement roumain, les choses prennent maintenant un tour beaucoup plus sérieux et officiel. Le cimetière de Montparnasse restera-il encore longtemps la « dernière » demeure de Brancusi ?

Légende photo

Victor Ponta - Photo Robert Gomulea - 2010

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque