Mercredi 27 janvier 2021

Un poète roumain marche vers Paris pour réclamer le retour des restes de Brancusi dans son pays

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 6 juillet 2011 - 232 mots

TIMISOARA (ROUMANIE) [06.07.11] - Un poète roumain a entrepris lundi 4 juillet une marche depuis la Roumanie jusqu’à Paris pour demander le retour des restes de Brancusi dans son pays. Le sculpteur, mort en 1957, est enterré à Montparnasse.

Laurian Stancheschu marche vers Paris où il compte demander à Nicolas Sarkozy le retour des restes du sculpteur Constantin Brancusi dans son village natal.

Cette marche d'environ 2000 kilomètres a commencé symboliquement le 21 mai dans ce même village, à Hobita dans le sud-ouest de la Roumanie.
« Nous prions à genoux le peuple français de remettre à la Roumanie les restes de Constantin Brancusi » a déclaré Laurian Stanchescu alors qu'il se dirigeait vers la Hongrie. Le poète est aussi le messager d'une centaine de descendants de l'artiste qui demandent le retour de ses restes et leur ré-inhumation à Hobita. Stanchescu espère arriver à Paris en septembre au plus tard.

Brancusi, dont l'atelier a été reconstitué en face du Centre Pompidou est le créateur de la « Colonne sans fin », de « La Porte du baiser » et de la « Table du silence ». Né en 1876, il avait émigré en France en 1904 et y était mort le 16 mars 1957. A plusieurs reprises il avait tenté de revenir dans son pays natal mais les autorités communistes l'en avaient empêché.

Le sculpteur est enterré au cimetière de Montparnasse à Paris.

Légende photo

Edward Steichen - Portrait de Constantin Brancusi (1922) - Source Wikimedia

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque