Mercredi 13 novembre 2019

La FIAC met en sommeil Officielle

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 24 février 2016 - 367 mots

PARIS [24.02.16] – Il n’y aura pas de nouvelle édition d’Officielle, la foire satellite de la FIAC. En tout cas, pas cette année. Reed qui n’a pour l’instant pas de proposition de remplacement à offrir à la soixantaine de galeries exposantes, annonce cependant une nouvelle offre au Petit Palais.

Demain jeudi, les galeries candidates à l’édition 2016 d’Officielle, la foire jumelle de la Fiac dédiée à la création émergente, recevront un courrier les informant de l’annulation de la manifestation. « Une mise en sommeil » selon Jennifer Flay dans un entretien avec Le Journal des Arts.

La directrice de la Fiac invoque « la perception d’éloignement de la Cité de la Mode et du design » et le coût trop élevé des stands pour justifier une décision prise en janvier dernier. « Si certaines galeries ont bien travaillé, beaucoup ne sont pas rentrés dans leurs frais » ajoute-t-elle. Bernard Ceysson appartient à la première catégorie. « Nous ne sommes pas mécontent des ventes lors de l’édition 2015 » a indiqué le galeriste « nous avons plutôt bien vendu et dégagé une légère marge. Mais c’est vrai que l’on n’avait pas l’impression de faire partie du cœur de l’événement ».

Bernard Ceysson espère être admis cette année sous la grande nef, mais les places sont chères. « Nous occupons tous les m² disponibles du Grand Palais » plaide Jennifer Flay, « il sera difficile d’ouvrir d’autres espaces ». Aucune solution n’est pour l’instant proposée aux galeries exposantes. Une aubaine pour Paris Internationale, la nouvelle foire et surprise de l’an dernier, qui « a fragilisé Officielle » admet Jennifer Flay.

Conscient que tout se joue au cœur de Paris, la FIAC va continuer à s’étendre vers son voisin d’en face le Petit Palais qui abritera dès cette année une nouvelle manifestation dénommée On Site. Une vingtaine d’œuvres de grands formats, mises en ventes par des galeristes présents au Grand Palais occuperont la galerie sud, le péristyle et le jardin du Petit Palais.

Après les abandons successifs de Paris Photo LA et de la FIAC LA, « qui n’ont rien à voir avec notre décision concernant Officielle » se défend Jennifer Flay, Reed envoie un troisième signal négatif au marché.

Légende photo

Logo de "Officielle" / www.officielleartfair.com

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque