La détérioration du vase Gallé pourrait compromettre certains projets de l’Année de la Russie en France

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 17 août 2009

SAINT-PETERSBOURG (RUSSIE) [17.08.09] – Le vase mystérieusement fendu d’Emile Gallé prêté à un musée français par le musée de l’Ermitage pourrait remettre en cause des manifestations à venir de l’Année de la Russie en France.

Le 22 juillet, le musée Georges de La Tour, à Vic-sur-Seille, avait retrouvé mystérieusement fendu un vase d’Emile Gallé emprunté au musée de l’Ermitage dans le cadre d’une exposition dédiée à l’artiste français. Selon l’AFP, la célèbre institution russe n’aurait appris cet incident que par les médias et déplore de ne pas avoir été contacté avant par le musée. Dans le communiqué publié par l’Ermitage, les programmes de l’Année de la Russie en France pourraient même être compromis.

« L’Ermitage n’a appris cette nouvelle que le 10 août par les médias. L’Ermitage est très étonné par l’attitude de la partie française qui a préféré en informer la presse avant le musée de l’Ermitage. Cette attitude met en question la réalisation de plusieurs projets programmés pour 2010, l’Année de la Russie en France », affirme le communiqué.

Une enquête sur les causes de la fissure a été lancée et des experts de l’Ermitage sont attendus rapidement en France.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque