Mercredi 24 octobre 2018

La collection d’un musée néerlandais saisie par la banque ABN Amro

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 octobre 2009 - 348 mots

SPANBROECK (PAYS-BAS) [23.10.09] – Le musée Scheringa de Spanbroek s’est vu retirer quelques 130 peintures de ses salles d’expositions le 20 octobre. Le collectionneur Dirk Scheringa avait placé les œuvres en garantie pour un prêt de 32 millions d’euros, et la banque a exercé sa garantie quelques jours après la faillite de l’emprunteur

Mardi 20 octobre au soir, le personnel du Musée Scheringa de Spanbroek (dans le centre des Pays-Bas) a vu arriver sept camions qui ont emporté 130 œuvres, qui constituent le noyau de la collection. Selon le site Expatica, la banque ABN Amro a récupéré, sans avoir averti la directrice du musée, les œuvres placées en garantie d’un prêt contracté par l’homme d’affaire et collectionneur Dirk Scheringa.

Les œuvres sont la propriété de DSB Beheer, une holding de la banque DSB mise en faillite lundi 19 octobre. Scheringa était le dirigeant de la banque DSB jusqu’au 12 octobre 2009, date à laquelle il a été écarté du Conseil d’administration. Il avait emprunté 32 millions d’euros à ABN Amro en 2008 pour construire le nouveau musée Scheringa à Opmeer.

Le musée Scheringa est un musée dédié aux réalistes néérlandais (comme Carel Willinck ou Raoul Hynckes) qui abrite également dans ses réserves des œuvres de Lucian Freud, Marlene Dumas ou Salvador Dali.
La collection est estimée à 40 millions d’euros.

La directrice Belia van der Giessen a décidé de rouvrir le musée le lendemain, bien que les cimaises du musée soient largement dégarnies. Le quotidien NRC Handelsbad rapporte que les visiteurs ont été invités à écrire sur les murs blancs des messages dont le contenu varie de la colère à l’incompréhension.

Le ministre de la Culture des Pays-Bas, Ronald Plasterk, a appelé les collectionneurs et les amateurs d’art à « soutenir la collection » , tandis que les dirigeants du musée sont en train de réunir des fonds pour racheter l’intégralité de la collection.

La banque ABN Amro serait ouverte à toute proposition de rachat de la part du musée, et ne serait pas favorable à une vente rapide des œuvres.

Site Internet du musée Scheringa : www.scheringamuseum.nl

Légende photo : © Scheringa Museum

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque