Vendredi 28 février 2020

La Cité de l’immigration de nouveau fermée en raison de l’occupation des locaux par des sans-papiers

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 31 janvier 2011 - 319 mots

PARIS [31.01.11] – La Cité nationale de l’histoire de l’immigration, occupée depuis octobre 2010, par des sans-papiers, ferme de nouveau ses portes. Après le maintien de l’ouverture au public, puis la fermeture en raison de difficultés logistiques et financières, suivie par la réouverture grâce à un protocole d’accord ; les responsables décident de fermer l’établissement jusqu’à la fin du mouvement social.

Nouvel épisode dans l’occupation de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration. L’établissement, occupé depuis octobre 2010 par des centaines de travailleurs sans-papiers demandant leur régularisation, est de nouveau fermé au public. La direction a annoncé que la Cité ferme pour une « durée indéterminée » pour « mettre un terme à l’occupation ». Le protocole d’accord entre la Cité et les occupants n’aurait pas été respecté.

Fin novembre 2010, après près de deux mois d’occupation, la direction avait décidé de fermer la Cité ne pouvant plus assumer la gestion logistique et financière induite par cette action ; l’occupation aurait coûté plus de 100 000 euros à l’établissement et conduit à l’annulation de plusieurs manifestations et visites. Un protocole d’accord avait alors été trouvé ; les occupants s’engageant à « alléger leur présence dans les lieux » en quittant l’établissement durant la nuit et libérant les espaces publics en journée, d’autres espaces ayant été mis à leur disposition. Or, d’après la Cité l’accord n’a pas été respecté.

« Les usagers ont progressivement déserté la Cité et les activités normales de l'établissement ont été gravement perturbées » annonce la Cité dans un communiqué. En outre les règles intérieures ne seraient pas observées et l’établissement serait dans un état d’ « insalubrité ». La direction évoque également « des incidents sérieux, et notamment des menaces à l'encontre du personnel ». Le Parti Socialiste s’est indigné de cette fermeture et du blocage par la police, il demande « la levée immédiate de ce blocage et le respect des accords passés ». 

Légende photo

Salle d'exposition permanente à la Cité nationale de l'histoire de l'immigration à Paris - Photo Ji-Elle - 2008 - Source Wikipedia 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque