La Chine annonce des mesures de rétorsion contre Christie’s

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 27 février 2009

PEKIN (CHINE) [27.02.09] – La Chine annonce qu’elle va renforcer son contrôle sur la maison Christie’s après la vente aux enchères des deux bronzes chinois.

L’Administration d’Etat du patrimoine culturel de Chine (SACH) a décidé d’augmenter sa vigilance et d’imposer des limites aux rentrées et aux sorties de Chine d’objets d’art par Christie’s, rapporte Xinhua. Elle accuse Christie’s d’avoir contourné les conventions internationales, et prend des mesures de protection du patrimoine national.

Une circulaire a été envoyée à tous les échelons des départements administratifs d’entrée et de sortie du patrimoine culturel, ainsi qu’aux agents et salariés de Christie’s, exigeant d’examiner avec attention les « objets patrimoniaux » destinés à être importés ou exportés par la maison de vente. Ces objets doivent être accompagnés d’un certificat de propriété légale comportant des détails sur leur provenance et leurs propriétaires. Ces dernières années, la maison Christie’s a fréquemment vendu des objets patrimoniaux culturels pillés en Chine, et tous les objets impliqués sont illégalement sortis du pays », peut-on lire dans la circulaire.

Alors que les deux bronzes volés à Pékin ont été vendus malgré l’opposition du gouvernement chinois et de plusieurs associations, la SACH a déclaré que cette vente aurait des conséquences sérieuses sur le développement de Christie’s en Chine, et qu’elle s’efforcerait de récupérer les sculptures.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque