Dimanche 15 décembre 2019

La BNF acquiert le manuscrit de la Vie de sainte Catherine

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 24 novembre 2011 - 377 mots

PARIS [24.11.11] – Le manuscrit de la Vie de sainte Catherine d’Alexandrie, classé trésor national, rejoint les collections de la Bibliothèque nationale de France, cela grâce au mécénat de deux entreprises, d’une fondation, d’une association et de donateurs individuels.

Le 22 novembre 2011, l’AFP annonçait l’acquisition par la Bibliothèque nationale de France d’un manuscrit enluminé illustrant les épisodes de la vie de sainte Catherine d’Alexandrie. Celle-ci a été rendue possible grâce au mécénat des entreprises Aristophil et Septodont, du Cercle de la BNF, de la Fondation B.H. Breslauer, de l’Association du mécénat de l’Institut, ainsi que des participants au dîner organisé en faveur des acquisitions de la BNF en juin 2011. « Ce chef-d’œuvre de notre patrimoine pourra ainsi rester sur le sol national », a déclaré dans un communiqué Bruno Racine, président de la Bibliothèque nationale de France. « C’était la dernière occasion de faire entrer un tel chef-d’œuvre dans les collections nationales », a-t-il ajouté. La valeur exacte du manuscrit n’a pas été précisée mais, d’après l’AFP toujours, ce « trésor national » serait estimé 4 millions d’euros.

Réalisé à la fin du Moyen Âge pour Marguerite d’York, sœur du roi d’Angleterre, Edouard IV, et épouse du duc de Bourgogne, Charles le Téméraire, ce volume est composé de 54 feuillets en parchemin comportant quatorze miniatures accompagnées de bordures décorées peintes par Simon Marmion vers 1474. Ce dernier est considéré comme l’un des plus grands artistes européens du XVe siècle. Toutefois, les collections nationales ne possédaient jusqu’alors aucune de ses œuvres majeures. C’est désormais chose faite, avec ce manuscrit qui présente la « touche veloutée et le coloris extraordinairement doux et raffiné qui caractérisent le grand enlumineur dans la maturité de son art ».

Traduit en français par Jean Miélot, chanoine de Lille, à la demande de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, le manuscrit de la Vie de sainte Catherine fut rédigé par David Aubert, qui calligraphia de nombreux manuscrits pour la cour de Bourgogne. Puis, au XIXe siècle, il fut recouvert d’une reliure de maroquin brun. A compter du 6 mars 2012, il sera visible à la BNF dans le cadre de l’exposition « Miniatures flamandes, 1404-1482 ».

En 2010, la Bibliothèque nationale de France avait acquis grâce au mécénat d’un donateur un ensemble de manuscrits de Casanova pour plus de 7 millions d’euros.

Légende photo

La Bibliothèque nationale de France, vue depuis la passerelle Simone de Beauvoir - © photo Blork-mtl - 2008 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque