Mercredi 18 septembre 2019

La belle envolée de Camille Henrot

Par Alain Quemin · lejournaldesarts.fr

Le 27 janvier 2014 - 380 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [27.01.14] - La carrière de la jeune artiste française, couronnée du Lion d’argent de la Biennale de Venise en 2013, connaît une remarquable accélération en France et surtout aux Etats-Unis. Camille Henrot rejoint Cindy Sherman à la galerie new-yorkaise Metro Pictures.

C’est bien simple, lors de la 55e édition de la Biennale de Venise, on ne voyait qu’elle. Au sein de la sélection internationale globalement terne de l’Arsenal éclatait Grosse Fatigue, la vidéo de la jeune artiste française Camille Henrot, âgée de 35 ans seulement. Une audace, un rythme incroyable, un flux saccadé d’images illustrant la création de l’univers mais aussi, simultanément, l’omniprésence des écrans et d’Internet dans notre accès au savoir.

Le jury avait alors attribué à la vidéaste son Lion d’argent, prix amplement mérité. Depuis, Camille Henrot, déjà présente dans les collections du MoMA de New York et du MNAM de Paris, a rejoint, avec Grosse Fatigue, celles du LACMA (Los Angeles), du Museum of Contemporary Art de Chicago et du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris.

Certains pronostiquaient alors que le prix allait immanquablement ouvrir grand les portes des meilleures galeries étrangères à la jeune artiste. Voilà chose faite. Le choix de la Française – désormais en partie établie à New York –, courtisée par les plus grandes galeries américaines, s’est porté sur Metro Pictures dont l’artiste star n’est autre que Cindy Sherman. Un choix judicieux étant donné la ligne exigeante de Metro Pictures, en parfait accord avec celle de sa nouvelle galerie berlinoise, Johann Koenig, rejointe fin 2013, et kamel mennour qui la défend à Paris depuis 2006.

Le prix décerné par la Biennale de Venise n’explique pas tout de l’actuelle percée de Camille Henrot. En effet, c’est dès 2012 que sa présence dans des expositions de groupes s’était singulièrement accrue.

L’année 2014 s’annonce faste. Non seulement Camille Henrot est nommée au prix Hugo Boss 2014, mais elle multipliera les expositions collectives et les solo shows dont l’un au New Museum de New York aux mois de mai et juin.

Avec Latifa Echakhch – pour sa part prix Marcel Duchamp 2013 – et David Hominal, Camille Henrot sera exposée à la galerie Kamel Mennour du 5 février au 8 mars 2014. L’occasion de voir ou revoir Grosse Fatigue. Du grand art.

Légende photo

Camille Henrot - Grosse Fatigue (2013) - Vidéo (couleur, sonore) - 13 min - Musique originale de Joakim © ADAGP Camille Henrot - Courtesy the artist, Silex Films and kamel mennour, Paris

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque