Mercredi 28 octobre 2020

Jean-François Bourlard est le premier lauréat de la Fondation Ateliers d’Art de France

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 1 février 2012 - 264 mots

PARIS [01.02.12] – Le comité de sélection de la toute jeune Fondation Ateliers d’Art de France a désigné Jean-François Bourlard comme premier lauréat de son appel à projets. Doté d’un budget de 60 000 euros, le potier a désormais neuf mois pour réaliser son œuvre « Raku Punk ».

Créée en septembre 2011, la Fondation Ateliers d’Art de France a désigné son premier lauréat. Il s’agit de Jean-François Bourlard, un potier résidant à Sadirac, en Gironde. Son projet « Raku Punk » l’a emporté sur ceux proposés parmi plus de 45 métiers d’art, provenant de vingt régions différentes. L’œuvre « en devenir » a été choisie par le jury, composé de galeristes, de journalistes spécialisés et de conservateurs, pour ses qualités plastiques et innovantes. Le lauréat a maintenant 9 mois pour la réaliser, à l’aide d’un budget plafonné à 60 000 euros.

« Raku Punk » consiste en une cuisine posée sur un carré de gazon, avec ses murs, sa table dressée et ses personnages grandeur nature. Une œuvre qui réconcilie les arts majeurs et ceux dits mineurs, selon le galeriste Gérard Capazza. Jean-François Bourlard sera secondé par d’autres artisans d’art, notamment un potier, un verrier et un sculpteur. Ils l’aideront à réaliser les différentes étapes de son projet, qu’il consignera dans un journal de bord

La Fondation Ateliers d’Art de France a pour mission de sauvegarder, promouvoir et développer les métiers d’art, de création, de tradition, d’entretien et de conservation du patrimoine. Elle vise à soutenir l’innovation pour dépasser la vision traditionnelle des métiers d’art grâce à des appels à projet : « L’œuvre » en 2011, « Le Créateur » en 2012 et « La Pensée » en 2013.

Légende photo

Jean-François Bourlard - © Photo A. Girardi.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque