Mercredi 13 novembre 2019

Inculpation de la courtière en art Glafira Rosales pour vente de faux et blanchiment d’argent

Par Anna Halter · lejournaldesarts.fr

Le 22 juillet 2013 - 297 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [22.07.13] – Glafira Rosales, au centre du scandale ayant déjà impliqué la galerie new-yorkaise Knoedler dans une vente de faux tableaux, a été mise en examen. La courtière est accusée de fraude fiscale et d’avoir dissimulé à l’étranger certains de ses revenus établis à partir de la vente d’une soixantaine de faux tableaux.

En 2004 le nom de Glafira Rosales avait déjà été cité dans une affaire de faux tableaux concernant la vente d’une œuvre de Mark Rothko par la galerie new-yorkaise Knoedler. L’œuvre, revendue à un couple de collectionneurs pour plus de 8 millions de dollars, avait d’abord été vendue à la galerie Knoedler par la courtière Glafira Rosales. L’œuvre de Rothko s’était révélée être un faux.

En mai 2013, Glafira Rosales est arrêtée pour fraude fiscale. Elle est également soupçonnée d’avoir entrepris, entre 1994 et 2009, la vente de douzaines de faux tableaux (notamment des œuvres de Jackson Pollock , Robert Motherwell et Mark Rothko). Les œuvres, alors inconnues sur le marché de l’art, avaient été vendues à des galeries et des particuliers sous couvert d’une provenance mensongère. La courtière avait notamment évoqué le nom d’un collectionneur suisse sur les certificats d’authenticité.

Des faux auraient donc été vendus à la galerie Knoedler depuis plusieurs années, ainsi qu’à une seconde galerie dont l’identité n’a pas été dévoilée. Les collectionneurs privés victimes de ces ventes de faux seront également entendu dans cette affaire.

Glafira Rosales est actuellement entendu dans un procès civil engagé par la galerie Knoedler et son ancien directeur Ann Freedman. Si ces accusations se révèlent être exactes, la courtière risque une peine de 20 ans d’emprisonnement pour chacun des chefs d’accusation. Jusqu’ici l’accusée a rejeté la totalité des accusations à son encontre et entend se défendre dans les procès à venir.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque